Jouanno n'apprécie pas le retour de Brandao

  • A
  • A
Jouanno n'apprécie pas le retour de Brandao
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - L'ancienne ministre des Sports s'indigne du retour de l'attaquant de l'OM, Brandao.

Mis en examen pour viol le 9 mars dernier, l'attaquant brésilien de l'OM Brandao était parti quelques semaines plus tard de la Canebière pour rejoindre Cruzeiro. Près de dix mois plus tard, il est de retour à Marseille et pourrait même jouer face à Lille, dimanche soir (21h). Si ce come-back a fait moins de vagues que son départ, certaines personnes comme Chantal Jouanno, l'ancienne ministre des Sports, ne peuvent s'empêcher de critiquer la moralité de l'histoire.

"Un retour très choquant"

Dans une interview accordée au JDD, la sénatrice Chantal Jouanno s'est indignée du retour de Brandao : "j’aurais préféré qu’on ne remette pas Brandao en scène, au même endroit, moins d’un an après les faits. S’il marque, tout le monde va l’acclamer. Une mise en examen, ce n’est pas anodin. Je trouve ça très choquant. Les footballeurs sont des stars. Or les stars définissent les valeurs de notre société".

Rama Yade, ancienne secrétaire d’État aux Sports (2009- 2010), est du même avis : "il y a le droit : il est difficile de se prononcer avant que la justice ait tranché. Et il y a la morale : si j’étais ministre aujourd’hui, je serais troublée et pas très à l’aise. Les footballeurs doivent montrer une frontière claire entre le bien et le mal". Malgré ces critiques, l'OM préfère la politique de l'autruche et devrait même offrir à Brandao un retour contre Lille, au Stade Vélodrome.

>>> Lire ici le décryptage sur l'affaire Brandao