Jallet critique la "taxe Hollande"

  • A
  • A
Jallet critique la "taxe Hollande"
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - Le joueur du PSG conteste la proposition de taxer les très hauts revenus.

La conférence de presse de Christophe Jallet, mercredi, n'a pas seulement tourné autour du match PSG-Ajaccio, qui aura lieu dimanche. Le défenseur latéral parisien est également revenu sur la proposition de François Hollande de taxer les très hauts revenus. Lundi, le candidat socialiste à la présidentielle avait expliqué sur TF1 vouloir imposer à 75% les revenus supérieurs à un million d'euro par an.

Cette idée laisse Jallet circonspect : "je pense qu'il espère s'attirer la sympathie d'une grande majorité de gens. Peut-être que ça permettra d'ouvrir une voie et de trouver une autre solution. Je pense que celle-ci n'est sans doute pas la bonne". Plus que la proposition elle-même, Jallet semble surtout regretter les paroles de François Hollande, qui, mercredi, sur RTL, a dénoncé une "richesse indécente", "qui ne récompense pas le travail, le talent, le mérite, mais seulement la position".

"S'il y a besoin de taxer ces tranches-là (les plus élevées ndlr) pour redistribuer un peu les cartes, pourquoi pas. Je pense qu'on ne nous demandera pas notre avis", a néanmoins estimé l'ancien Lorientais. "Mais il faut que ça reste dans une certaine mesure, parce que je n'ai braqué personne pour avoir ce que j'ai aujourd'hui."

"Je n'ai braqué personne", souligne Jallet :

Présent au PSG depuis 2009 et, à ce titre, l'un des anciens de l'effectif, Jallet a admis que la proposition du candidat socialiste avait animé le vestiaire parisien. "Son idée de taxer des gens sans talent ni compétence particulière qui gagnent des sommes astronomiques, c'est un peu vexant. On en a parlé entre nous. Chacun a son avis, même si c'est vrai qu'on se retrouve plutôt du même côté (sourire)", a-t-il admis, évoquant même un possible "exode massif" des talents.

Avec des joueurs émargeant pour certains à 350.000 euros brut par mois, la quasi-intégralité de l'effectif actuel du PSG serait concernée par cette "taxe Hollande" si elle venait à être adoptée.