Il y a eu le feu chez Williams

  • A
  • A
Il y a eu le feu chez Williams
@ REUTERS
Partagez sur :

F1 - Vainqueur sur la piste, l'écurie britannique a été victime d'un incendie dans son garage.

Sur la piste du circuit de Barcelone, dimanche, Williams et son pilote vénézuélien Pastor Maldonado ont réalisé un véritable feu d'artifice, remportant le Grand Prix devant Fernando Alonso (Ferrari) et Kimi Räikkönen (Lotus). Mais, quelques minutes après cette victoire inattendue, la première depuis le Brésil en 2004, l'écurie britannique a été victime d'un feu, au sens propre, au sein de son garage.

Le garage Williams est ravagé par un incendie :

Trente-et-une personnes ont été examinées à la suite de ce violent incendie et sept ont même dû être hospitalisées dans différentes hôpitaux de la région de Barcelone. Deux membres de l'écurie Williams, qui avaient inhalé des fumées, sont sortis de l'hôpital lundi après avoir été soignés. Selon les premiers éléments récoltés par des journalistes sur place, le feu aurait pris au niveau d'une batterie de Kers, le système de récupération d'énergie cinétique au freinage, et à proximité d'un bidon d'essence. La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a indiqué qu'elle avait ouvert une enquête.

Williams remercie les écuries voisines

Le directeur de Williams F1, Mark Gillan, a tenu à remercier lundi les mécaniciens des écuries voisines, notamment Caterham et Force India, qui sont venus prêter main forte à ceux de son équipe pour tenter d'éteindre le feu. "Nous avons perdu beaucoup de matériel, notamment des ordinateurs et des pièces de rechange, mais nous serons opérationnels pour le week-end du GP de Monaco (le 27 mai ndlr)", assure Gillan dans un entretien à Autosport.

Sir Frank Williams, qui fêtait ce week-end à Barcelone son 70e anniversaire, a tenu, lui aussi, à saluer "la camaraderie" qui a prévalu dimanche. "Tout le monde chez Williams F1 est extrêmement soulagé que cet incident ait été maîtrisé aussi rapidement et que les dégâts soient relativement limités", écrit-il dans un communiqué. "La réaction de toutes les écuries a été immédiate, sans condition et bouleversante."

De son côté, le n°2 de Force India, Bob Fearnley, a regretté le comportement du personnel du circuit, qui a nui selon lui à l'efficacité des secours. "Nous devons regarder sérieusement comment les gens sont entraînés sur les circuits", a-t-il estimé, en regrettant "l'absence de procédures". Une chose est acquise : Williams n'est pas près d'oublier cet incroyable week-end catalan...