Hollande vise juste à l'Insep

  • A
  • A
Hollande vise juste à l'Insep
@ REUTERS
Partagez sur :

PHOTO - Le président de la République a rendu visite aux athlètes français, lundi, à l'Insep.

A onze jours de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Londres, François Hollande s'est rendu lundi à l'Institut national du sport (Insep), qui fournit un bon tiers de la délégation française (130 athlètes sur 332). Le président, qui était accompagné de la ministre des Sports, Valérie Fourneyron, de la secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, et de son conseiller chargé des Sports, l'ancien judoka Thierry Rey, s'est rendu sur les tatamis (où il a reçu un kimono dédicacé par les 14 membres de l'équipe olympique) mais a également visité les installations de badminton, de tennis handisport et de tir à l'arc. On le voit ici en position d’archer, avec, à gauche, Marc Dellenbach, entraîneur national.

Une fiscalité "lissée" pour les médaillés

Le président de la République a profité de cette visite pour annoncer que la fiscalité sur les primes des champions sportifs médaillés, mise en place il y a deux ans, serait dorénavant "lissée sur plusieurs années". "Elles témoignent de la reconnaissance que la République doit accorder à des champions qui ont réussi des performances", s'est-il justifié. "Tous les sportifs que j'ai rencontrés vont porter les couleurs de la France parce qu'ils aiment la France, ils aiment leur sport, ils aiment la compétition, sans que pour autant cela représente une recherche de gain et ils en sont honorés toute leur vie." Hollande a également promis que le gouvernement "serait très attentif" à la question de la reconversion des athlètes.