Hamilton-Button, embrouille sur Twitter

  • A
  • A
Hamilton-Button, embrouille sur Twitter
@ Montage REUTERS/Twitter
Partagez sur :

EXPLICATION DE TWEET - Le premier nommé s'est agacé de ne plus être suivi par le second.

Les acteurs du sport utilisent de plus en plus Twitter. Mais, en 140 signes, il n'est pas toujours facile de comprendre ce qu'ils veulent dire. Europe1.fr déniche les informations et les messages derrière leurs mots avec l'"explication de tweet".

"Mea culpa, je viens de me rendre compte que Jenson ne m'avait jamais suivi. Ne lui en voulez pas ! Il faut que je vienne plus souvent sur Twitter." Lewis Hamilton semble être bien plus agile au volant qu'avec un smartphone entre les mains. Lors du week-end du Grand Prix du Belgique, en août dernier, il s'était attiré les foudres de son équipe après avoir twitté des éléments aérodynamiques de sa McLaren. Lundi, le pilote britannique s'en est pris à Jenson Button, quelques heures seulement après le Grand Prix du Japon, qu'il a terminé à la cinquième place, juste derrière son coéquipier. "Je viens de me rendre compte que Jenson Button s'est désabonné de mon compte, c'est honteux", a-t-il écrit. "Après trois ans comme coéquipiers, je pensais que nous nous respections l'un l'autre mais clairement, ce n'est pas son cas."

Pour le champion du monde 2008, c'était clair. Son coéquipier s'était désabonné de son compte après avoir appris son départ pour l'écurie Mercedes, qui a été officialisé la semaine dernière. "La chose amusante, c'est nous sommes ENCORE coéquipiers !", s'est alors époumoné Hamilton, quatrième du classement du championnat. "Bon, malgré cela, je vais donner à cette équipe et aux fans tout ce que j'ai jusqu'à la ligne d'arrivée du Grand Prix du Brésil (dernier Grand Prix de la saison ndlr)."

Mais, quelques minutes plus tard, Hamilton s'est aperçu de son erreur. En réalité, Button ne l'a jamais suivi. Parmi les abonnements du champion du monde 2009, on retrouve plusieurs pilotes de F1 (Sergio Perez, Pedro de la Rosa, Paul di Resta, Mark Webber, Nico Rosberg), mais pas de trace en effet de @LewisHamilton.

Plutôt que de répondre à son coéquipier et de nourrir la polémique, Button a lui préféré féliciter le pilote japonais Kamui Kobayashi (Sauber), qui a terminé 3e du GP du Japon. "Félicitations à Kamui Kobayahsi pour ton premier podium en F1. Très spécial devant ton public. #j'aifaillit'avoir". Quant à Hamilton, qui a eu l'honnêteté de conserver ses tweets, on a vérifié : il ne suit plus @JensonButton.