Coups de maître au Masters

  • A
  • A
Coups de maître au Masters
@ REUTERS
Partagez sur :

VIDEO - La dernière journée du Masters a été marquée par quelques coups d'anthologie.

Un albatros n'est pas seulement un oiseau majestueux, c'est aussi un merveilleux coup de golf. C'est ce que le Sud-Africain Louis Oosthuizen a réussi, dimanche, lors du dernier tour du Masters, à Augusta. Le vainqueur du British Open 2010 a réussi cet exploit sur le trou n°2, qu'il a bouclé en deux coups "au lieu des" cinq prévus. Un albatros équivaut à un double eagle soit trois coups sous le par.

Louis Oosthuizen réussit un albatros :

Malgré ce coup prodigieux, Oosthuizen, longtemps seul en tête, n'a pas réussi à remporter son deuxième Majeur, cédant la victoire à l'Américain Bubba Watson lors du deuxième tour de play-offs. "En fait, ça a été dur après ça (son albatros ndlr)", a expliqué le Sud-Africain. "Quand ça t'arrive en début de parcours, tu penses que ça y est. C'était le premier double eagle de ma vie. Les cinq trous d'après, c'était dur de garder la tête claire et de me concentrer sur le parcours. J'ai recommencé à retrouver le rythme à partir du n°11 et j'ai bien joué."

C'est seulement la quatrième fois dans l'histoire du Masters, tournoi créé en 1934, qu'un golfeur réalise un albatros. Mais cela n'a pas été suffisant pour Oosthuizen, battu par Watson, auteur d'un deuxième coup improbable lors du deuxième trou de play-offs. "C'est clairement le coup qui lui a fait gagner le tournoi. Un coup incroyable."

Deux trous en un sur le n°16

Les deux duettistes n'ont pas été les seuls à réaliser des coups remarquables, dimanche. Deux joueurs ont également réalisé un trou en un, les deux sur le 16, un par 3. L'Américain Bo Van Pelt a été le premier à réaliser ce coup spectaculaire, avant d'être imité quelques minutes plus tard par l'Australien Adam Scott.

Bo Van Pelt réalise un trou en un :

Adam Scott l'imite quelques minutes plus tard :

Les deux golfeurs se sont appuyés sur cet exploit pour réaliser une remontée spectaculaire : +35 places pour Van Pelt (17e) et +24 pour Scott (8e). L'Américain a même achevé sa journée à 64 (-8), à un coup de la toute meilleure carte jamais rendue sur ce parcours d'Augusta.