Bolt à Pékin : 100 nuggets par jour

  • A
  • A
Bolt à Pékin : 100 nuggets par jour
@ REUTERS
Partagez sur :

ATHLE - Le triple champion olympique fait des révélations sur son régime alimentaire lors des JO.

"Faster than lightning" d'Usain Bolt (930x1440)

© Harpersport

Usain Bolt s'était révélé à la planète entière lors des Jeux olympiques de Pékin, à l'été 2008, en remportant trois médailles d'or : 100, 200 et 4x100 m. On connaît enfin son secret : les nuggets. Certes, personne n'ignorait le goût de "Lightning Bolt" pour les beignets de poulet mais peut-être pas dans de telles proportions. En effet, dans son autobiographie parue mardi aux Etats-Unis, et intitulée Faster than lightning*, l'octuple champion du monde d'athlétisme explique qu'il engloutissait jusqu'à... 100 nuggets par jour lors de son séjour pékinois !

L'équivalent de 47.000 calories

"Au début, j'en ai mangé une boîte de 20 pour le déjeuner, puis une autre pour le dîner. Le jour suivant, j'en ai mangé deux boîtes au petit déjeuner, une autre au déjeuner et deux autres boîtes au dîner", révèle-t-il dans l'ouvrage, dont des extraits sont publiés sur le site du Huffington Post. Si l'on considère que son séjour à Pékin a duré environ 10 jours, cela fait 1.000 nuggets sur la période, ce qui, traduit en termes de calorie, équivaut à peu près à 47.000 calories, souligne NBC Sports. "Mec, je devrais avoir une médaille d'or pour tout ce que j'ai ingurgité", sourit le sprinteur jamaïcain.

Bolt chocolat (930x620)

© REUTERS

Connaissant la propension du personnage à l'auto-dérision, ces informations sont évidemment à prendre avec des pincettes, tout comme celles qui concernent sa vie privée. Là aussi, c'est gratiné. Bolt explique ainsi qu'il avait adopté un "modus operandi" avec sa copine de l'époque. Il pouvait coucher avec d'autres filles à condition que sa légitime ne soit pas au courant. A partir du moment où elle prenait connaissance de la relation, Bolt devait se détacher de la fille en question...

*Usain Bolt Faster than lightning : my autobiography, Harpersport, 320 pages, disponible en anglais.