Paul Pogba : "Ça fait mal"

  • A
  • A
Paul Pogba : "Ça fait mal"
Paul Pogba console Andrea Pirlo à l'issue de la finale de la Ligue des champions, samedi, à Berlin.@ Olivier MORIN/AFP
Partagez sur :

AMÈRE DÉFAITE - Le milieu de terrain français a disputé (et perdu), samedi, sa première finale de Ligue des champions.

Sur les terrains de sport, on voit plus généralement les anciens réconforter les plus jeunes. Samedi, sur la pelouse du stade olympique de Berlin, à l'issue de la finale de la Ligue des champions perdue par la Juventus Turin face au FC Barcelone (3-1), c'est pourtant le Français Paul Pogba, 22 ans, qui est venu au soutien de son coéquipier italien Andrea Pirlo, de 14 ans son aîné. "Ça fait mal", a reconnu le milieu de terrain de l'équipe de France au micro de Canal+. "C'est ma première finale et on était vraiment confiant. On pouvait gagner ce match. Quand on a égalisé, on a pensé qu'on pouvait gagner ce match." "Pogboum" a été excellent en deuxième mi-temps, quand le poids des ans commençait à faire son office sur le rendement de Pirlo. Le natif de Seine-et-Marne a apporté plusieurs fois le danger dans la surface catalane et a regretté qu'un penalty n'ait pas été sifflé sur lui après un accrochage avec Dani Alves. Même si le contact existe, le penalty aurait été sévère pour le Barça...

"On ne peut rien se reprocher." A l'autre bout du terrain, l'éternel Gianluigi Buffon, 37 ans, a réalisé un match de toute beauté, malgré les trois buts encaissés. Il a notamment réalisé deux parades splendides, l'une devant Dani Alves en première période, l'autre face à Luis Suarez en seconde. "Durant la seconde période, il y a eu des moments où on a cru qu'on pourrait décrocher la victoire. On n'y est hélas pas parvenu", a regretté le sextuple champion d'Italie. "Mais on a fait un bon match, c'est le plus important. On ne peut rien se reprocher." Vainqueur de la Coupe du monde sur cette même pelouse de Berlin en 2006, Buffon court toujours après un succès en Ligue des champions. Il a connu samedi sa deuxième défaite en finale après celle vécue en 2003, face à l'AC Milan, aux tirs au but. "Je veux encore jouer trois ans à ce niveau pour réaliser encore quelques rêves", a-t-il insisté après la rencontre.

"L'objectif est de rester au top européen." Le rêve de remporter la Ligue des champions, le coach de la Juve, Massimiliano Allegri, espère seulement l'avoir remis à la saison prochaine. "A la fin du match, j'ai remercié notre fabuleuse équipe pour la saison réalisée, mais aussi pour le match de ce soir (samedi soir)", a commenté celui qui a succédé à Antonio Conte en début de saison. "C'était une grande finale. Mais hélas, contre des grands joueurs, il y en a un qui est arrivé à frapper au moment où on dominait. Le Barça a des bons joueurs en contre et on a payé à la première erreur. (Sur le deuxième but) Messi a fait un enchaînement fabuleux, Buffon a repoussé la frappe mais Suarez était là pour la mettre au fond. En finale, ça se joue sur des détails. Je suis évidemment désolé, car on ne joue pas une finale tous les ans, mais en même temps, l'équipe a tout donné. Mais cette saison est tout de même bonne pour la confiance et on a l'intention de s'améliorer, pas forcément en termes de résultats, car cela voudrait dire que l'on gagne tout (en Italie, la Juve a gagné le championnat et la Coupe, ndlr). Mais on veut consolider et renforcer les qualités de l'équipe. L'objectif est de rester au top européen. Et le plus important est de gagner le Scudetto (le titre en Italie, ndlr). On était tout près en Ligue des champions, peut-être la gagnera-t-on l'an prochain." Ce sera peut-être sans Pirlo, en partance vers les Etats-Unis, et peut-être aussi sans Pogba, à qui l'Europe entière fait les yeux doux...