Open d'Australie : Gaël Monfils peut-il enfin battre Novak Djokovic ?

  • A
  • A
Open d'Australie : Gaël Monfils peut-il enfin battre Novak Djokovic ?
Novak Djokovic et Gaël Monfils vont s'affronter mercredi lors du troisième match sur la Rod Laver Arena.@ Glyn KIRK / AFP
Partagez sur :

Le joueur tricolore n'a jamais battu le Serbe en quatorze confrontations. Et si c'était la nuit prochaine à Melbourne ?

Treize ans que ça dure. Depuis 2005, Gaël Monfils a perdu toutes les rencontres qui l'ont opposé au Serbe Novak Djokovic. Quatorze défaites. Les deux hommes s'affrontent une quinzième fois, mercredi, lors du deuxième tour de l'Open d'Australie. Le match aura lieu dans la nuit en France, mais en pleine journée, à Melbourne, sous des températures qu'on annonce caniculaires. Pour Monfils, tout (ou presque) indique que cela pourrait être la bonne cette fois.

Djokovic de retour de blessure. Novak Djokovic a fait son retour à la compétition lundi après six mois d'absence en raison d'une blessure au coude droit. Lundi, face à l'Américain Donald Young, qu'il a battu en trois sets (6-1, 6-2, 6-4), le "Djoker", redescendu à la 14ème place du classement ATP, portait encore un manchon blanc pour le protéger, signe qu'il ne joue pas encore en totale confiance avec son corps. Et puis, le Serbe pourrait être perturbé par "l'affaire" du conseil des joueurs. Vendredi, "Nole" a plaidé pour la création d'un syndicat et une meilleure redistribution du "prize money", la somme d'argent allouée aux joueurs lors des tournois du Grand Chelem. Et lundi, après son succès, il a été "cuisiné" sur cette question. De quoi peut-être le perturber… (Quoi, vous n'y croyez pas ?)

Monfils sur sa lancée… Monfils, lui aussi, revient d'une longue indisponibilité. Mais le Parisien, touché à la jambe droite, a arrêté plus tard (à l'US Open, début septembre, alors que Djokovic n'avait plus joué depuis Wimbledon, en juillet) et repris plus tôt. Et plutôt bien repris puisque "La Monf", actuel 39ème mondial, a gagné le premier tournoi auquel il a participé, à Doha, au Qatar. Pas de performance exceptionnelle mais des matches solides face à des joueurs du Top 60 (Lorenzi, Struff, Gjowczyk et Rublev) et une série de quatre succès (plus un forfait, en demies, celui de l'Autrichien Dominic Thiem, 5ème mondial). "C'est un sacré défi parce qu'il a gagné tous les matches qu'il a disputés cette année, il a remporté un titre, donc il est en confiance et il doit sentir que c'est une bonne occasion pour lui", a même estimé Djokovic, sextuple vainqueur à Melbourne.

… Mais aussi sur sa faim. Le problème est que Monfils n'est lui pas très content de son jeu. Il est vrai que son premier tour gagné face au modeste espagnol Jaume Munar, 187ème mondial, n'a pas été des plus brillants. Le Français, vainqueur en trois manches (6-3, 7-6[5], 6-4), a commis 38 fautes directes et pas moins de treize doubles fautes. Ce qui le ferait presque douter de ses chances au moment de retrouver Djokovic. "Je ne crois pas que ce soit ma meilleure chance", a-t-il ainsi avoué. "Je joue moins bien que quand je suis en forme. Déjà que, quand je suis en forme, j'ai du mal à le battre, alors maintenant ! C'est un champion, il revient, il vient de découper (Donald Young au premier tour, ndlr). Il y a eu un changement ? Quelqu'un a vu quelque chose de différent ? Il n'y en a pas", a estimé Monfils.

Lors de leur dernier affrontement, le Français avait perdu en deux sets en finale du tournoi d'Eastourne (6-3, 6-4). C'était en juin 2017, peu avant le break observé par Djokovic.  "Quand tu reviens, généralement tu joues à ton niveau, peut-être un peu en-dedans, mais moi j'aimerais bien avoir son niveau en-dedans", a fait valoir Monfils. "Novak, ça va rester Novak. À moi de trouver une solution pour battre Novak, pas pour battre Novak-qui-revient-de-blessure. Ce qui me gêne le plus ? C'est simple, c'est qu'il est plus fort que moi !"

Face à Monfils, Djokovic a en effet fait valoir sa loi sur toutes les surfaces : terre battue, indoor, gazon, dur… Ce sera la cinquième fois que les deux joueurs se retrouveront en Grand Chelem. La dernière fois, c'était en demi-finales de l'US Open 2016 et le match avait tourné à la farce. En désespoir de cause, Monfils, amoindri, avait joué n'importe comment et s'était incliné en quatre manches au terme d'un spectacle affligeant (6-3, 6-2, 3-6, 6-2). Ce devrait être une tout autre histoire, mercredi. Et peut-être même avec une fin différente…

En 2004, sur un Future… Certes, Gaël Monfils n'a jamais battu Novak Djokovic chez les professionnels, mais il l'a déjà battu quand même sur un court de tennis. C'était sur un Future, troisième catégorie de tournois après le circuit principal ATP et les challengers. En 2004, à Bergame, en Italie, Monfils avait dominé le Serbe en trois sets (6-4, 6-7[5], 6-2).