OM : quand Thauvin traite Bielsa de "gros porc"

  • A
  • A
OM : quand Thauvin traite Bielsa de "gros porc"
Florian Thauvin avait fait une bonne entrée en jeu face à Monaco, dimanche dernier.@ Boris HORVAT/AFP
Partagez sur :

MESSAGE PERSONNEL - L'attaquant de l'OM n'a pas hésité à s'en prendre au technicien argentin lors d'un entraînement.

On sait depuis l'été 2013 que la gratitude n'est pas forcément l'une des qualités principales de Florian Thauvin. A l'époque, le jeune joueur avait fait des pieds et des mains pour quitter Lille qui venait de le recruter. Il a finalement atterri à l'OM. Cette saison, et en dépit de performances décevantes sous les couleurs olympiennes, Thauvin a eu longtemps la confiance de son coach, Marcelo Bielsa, qui a toujours aimé donner sa chance aux jeunes. Malgré cela, l'international Espoirs n'aurait pas toujours eu un comportement exemplaire envers celui qui l'a, de facto, longtemps protégé. Le quotidien L'Equipe raconte ainsi dans son édition de vendredi que l'ancien Bastiais avait vertement pris à partie son coach lors d'un entraînement en lui adressant un fort délicat : "Lâche-moi, espèce de gros porc !"

Cette insulte, non relayée par le traducteur auprès de Bielsa, est visiblement mal passée auprès de ses coéquipiers, qui n'ont apparemment jamais trop porté Thauvin dans leurs cœurs. Trop sûr de lui, trop protégé par sa hiérarchie aussi. Car Bielsa n'est pas le seul à avoir vanté ses mérites, au micro ou en coulisses. Le président de l'OM, Vincent Labrune, tient également à son joueur, que son club a acheté 14 millions d'euros (quand même) il y a deux ans...


Florian Thauvin a démenti vendredi en fin d'après-midi avoir proféré de tels propos à son coach. "Encore des rumeurs et des mensonges graves de la part de certains qui veulent déstabiliser le collectif, l'OM et son institution", a-t-il expliqué sur Twitter. "Notre relation avec le coach est une relation de confiance et de respect. Rien ne nous divisera. Personne ne réussira à nous éloigner", a-t-il poursuivi. 

Un but, aucune passe sur la phase retour.L'Equipe raconte que le portier de l'OM, Steve Mandanda, l'un de ses premiers (et peut-être aujourd'hui derniers) défenseurs dans le vestiaire, l'a secoué à la mi-temps d'OM-Lorient, le 24 avril dernier. Sorti à la pause, Thauvin n'était pas dans le groupe le week-end suivant à Metz (2-0 pour l'OM) puis remplaçant contre Monaco (2-1), un statut qu'il n'a connu que trois fois cette saison (mais sur les 8 derniers matches). Les 26 premiers matches de la saison, Thauvin avait été titulaire, sans que ses statistiques ne décollent (5 buts, 3 passes décisives; 1 but, 0 passe sur le phase retour). Ses performances et son comportement posent aujourd'hui clairement la question de son avenir sur la Canebière. Jeudi, lors d'une conférence de presse qui tombait à pic, à deux matches du déplacement des Phocéens à Lille - où il devrait être bien fraîchement accueilli là aussi - Thauvin a rappelé qu'il voulait "s'imposer à l'OM". Il y a du travail.