"Noah, une bonne vieille recette qui a fonctionné"

  • A
  • A
"Noah, une bonne vieille recette qui a fonctionné"
@ BERTRAND LANGLOIS / AFP
Partagez sur :

Yannick Noah a été nommé officiellement capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, en remplacement d'Arnaud Clément, lundi. Mais que va-t-il apporter de plus ?

INTERVIEW

"Peut-être qu’il faudrait l’apport de quelqu’un qui les sublime et qui les rende fous…" Les mots sont signés de Jean Gachassin, le patron de la Fédération française de tennis (FFT), juste après la défaite en quart de finale de la coupe Davis, face à l’Angleterre, au cœur de l’été. Ce quelqu’un, la FFT l’a (re)trouvé en la personne de Yannick Noah, dont la nomination a été annoncée lundi après-midi. Corinne Boulloud, experte tennis d’Europe 1, décrypte les dessous de ce choix.

Que peut apporter Noah à l’équipe de France ?

Il va amener sa niaque, son énergie, sa façon de positiver. Notre consultant, Jean-Claude Perrin, a été le préparateur physique de l’équipe de France de Coupe Davis en 1991 (année du titre, ndlr), et il m’a toujours expliqué que Noah est un meneur d’hommes. Aujourd’hui, avec les joueurs que l’on a, il y a le potentiel pour aller la chercher cette victoire, on le sait ! Depuis 2009, on se dit que ce n’est pas possible, avec un groupe pareil, que la France n’arrive pas à remporter le saladier d’argent.

Ses techniques d’entraînement sont-elles toujours d’actualité, 20 ans après avoir raccroché la raquette ?

Il n’est même plus question de techniques d’entraînement. On a des joueurs qui font partie du Top 20 mondial, qui savent comment faire et comment se gérer. Et puis ils ont leur entraîneur à l’année, donc ce ne sont pas quelques jours de stage d’avant-Coupe Davis qui vont changer la donne. Yannick, c’est un mec qui va savoir les galvaniser, les pousser en permanence, les haranguer depuis son banc.

Ce qu’Arnaud Clément n’a pas réussi à faire ?

Disons qu’il était plus discret sur son banc, plus introverti…. Ce n’est pas le genre  d’homme à jaillir du banc pour leur crier dessus. Il est moins explosif qu’un Noah ou même un Forget. Et peut-être que c’est le bon moment pour changer de stratégie de management.

Qu’en est-il de la relation de Yannick Noah avec les joueurs de l’équipe de France?
Il a toujours été présent auprès d’eux. Je rappelle qu’il a par exemple proposé ses services à Richard Gasquet, qui avait alors refusé car il ne voulait pas aller s’entraîner aux Etats-Unis. Et il leur envoie des SMS, à tous. Tonga et Monfils échangent régulièrement avec lui. En revanche, je ne sais pas ce qu’il en est de Gilles Simon. Mais il l’a forcément appelé car Noah n’aurait pas été s’embêter avec des mecs qui ne veulent pas de lui. S’il n’avait pas eu l’accord unanime de tous les jours, il ne se serait pas lancé dans l’aventure.

Va-t-il les emmener vers le saladier d’argent ?
En tout cas, ça se tente, car c’est une bonne vieille recette qui a fonctionné. On parle d’un mec capable d’entraîne tout le monde derrière lui, et pas qu’en chantant. On ne le gagnera pas uniquement grâce à lui, mais il fallait tenter. Il va prendre toute la pression sur ses épaules et en libérer certains. Vu l’âge de nos joueurs, qui tournent tous autour de 30 ans, il n’y aura plus beaucoup d’opportunités, donc c’est maintenant qu’il faut jouer le coup à fond !