Neymar et le FC Barcelone reviennent dans le viseur de la justice espagnole

  • A
  • A
Neymar et le FC Barcelone reviennent dans le viseur de la justice espagnole
Neymar s'était déjà présenté devant la justice en février dernier.
0 partage

La justice espagnole a décidé de reprendre l’enquête pour faits de corruption visant le FC Barcelone et son attaquant brésilien Neymar.

La justice espagnole revient aux trousses de Neymar. Elle a décidé vendredi de révoquer en appel le non-lieu rendu au profit de l'attaquant brésilien du FC Barcelone et de rouvrir le dossier sur d'éventuels faits de corruption commis entre 2011 et 2014, en lien avec son transfert vers le club catalan. L'ordonnance de non-lieu est "révoquée intégralement et il est décidé la poursuite des actions", a écrit une des chambres de l'Audience nationale de Madrid, juridiction chargée des affaires complexes, dans une décision rendue vendredi.

Un transfert largement sous-évalué. Neymar est au coeur des accusations avec son père, qui gère ses intérêts, et Sandro Rosell, qui présidait le FC Barcelone au moment des faits. L'entreprise DIS, qui détenait 40% des droits économiques du joueur, les accusent d'avoir sous-évalué le montant du transfert de l’attaquant star. Au printemps 2013, lorsque Neymar a traversé l’Atlantique pour rejoindre la Catalogne, le Barça évoquait un montant de 57, 1 millions d’euros : 17,1 en indemnité de transferts pour le club brésilien de Santos, 40 pour les autres acteurs du dossier. Depuis, le fisc et la justice espagnols s’en sont mêlés pour révéler une addition bien plus salée : plus de 100 millions d’euros selon les dernières évaluations. Poursuivi en Espagne, Neymar l’est également au Brésil pour évasion fiscale.