NBA : Russell Westbrook sur les traces de Michael Jordan

  • A
  • A
NBA : Russell Westbrook sur les traces de Michael Jordan
Russell Westbrook a l'occasion vendredi soir de signer un septième triple-double consécutif.@ MICHAEL REAVES / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

BASKET - Dans la nuit de vendredi à samedi, Oklahoma City reçoit Houston. Russell Westbrook a l’occasion d’écrire l’histoire en égalant un record de Michael Jordan.

Depuis le début de la saison NBA, Russell Westbrook règne, plane et écrase tout sur son passage au niveau statistique. Dans la nuit de vendredi à samedi, contre les Rockets de Houston, Westbrook peut enchaîner un septième triple-double consécutif (dix unités ou plus dans trois catégories de statistiques). Il égalerait alors Michael Jordan, qui avait réalisé cet exploit en 1989.

Pour George Eddy, spécialiste NBA, ce match est une occasion en or pour égaler la légende : "Jouer contre Houston, c’est l’assurance de marquer des points. On ne peut pas dire que c’est une équipe qui ne défend pas, mais presque. Westbrook aura tout le loisir d’impressionner une nouvelle fois. Pour moi, il va égaler Jordan ce soir." Avec déjà onze triple-doubles en 22 matches, celui qu’on appelle le Marsupilami pourrait même s'approcher de la légende Oscar Robertson, qui reste le seul joueur dans l'histoire de la NBA à avoir terminé une saison en triple-double de moyenne, en 1961-62.

Le 28 octobre, Westbrook a signé un triple-double avec 51 points inscrits :

En triple-double de moyenne. Depuis le début de la saison, le meneur d’Oklahoma City marque 31,3 pts de moyenne, délivre 11,3 passes et prend 10,9 rebonds. George Eddy ne peut être qu’admiratif : "Il est le candidat numéro 1 au titre de MVP. Être en triple-double de moyenne, c’est exceptionnel. On n’avait pas vu ça depuis Oscar Robertson au début des années 1960. Westbrook a encore plus de mérite parce que la NBA est devenue beaucoup plus tactique, plus défensive qu’à l’époque de Robertson."

L’héritier de Michael Jordan ? Michael Jordan lui-même disait se voir en Russell Westbrook. Pour le journaliste de Canal+, Westbrook est un peu le Jordan d’aujourd’hui : "Ils ont la même mentalité de gagneur, veulent jouer tous les matches sans penser une seconde à se reposer. Alors oui, Westbrook est un bulldozer, il est plus musculeux que Jordan, qui lui était plus longiligne, plus shooteur qu’agresseur. Peut-on parler d'héritier de Jordan ? Je dirais qu’il est similaire… Jordan reste unique et le restera."

Westbrook est aussi spécialiste du dunk sauvage :

Le départ de Kevin Durant, un mal pour un bien. Ancien équipier de Westbrook, avec lequel il a formé pendant huit saisons l'un des duos les plus spectaculaires de la Ligue, Kevin Durant a quitté cet été Oklahoma City pour aller chercher un titre avec Golden State. Orphelin de son compère, Westbrook s’est donné un nouveau défi : celui de faire gagner l’équipe à lui tout seul, ce qu’il est en train d’accomplir puisque la franchise présente un bilan fort honorable de quatorze victoires pour huit défaites seulement. "Là encore, c’est un peu comme Michael Jordan", soutient George Eddy. "Il trouve toujours des défis pour mettre la barre encore plus haut, c’est sa façon de s’auto-motiver. Le départ de Durant l'a vexé mais ça l’a surmotivé pour prouver qu’il peut faire gagner son équipe à lui tout seul. Et pour l’instant, Oklahoma City a le même pourcentage de victoire que l’année dernière avec Durant (63,6% de victoires cette saison, contre 67,1% la saison dernière, ndlr)."

OKC, "underdog" à l’ouest. Oklahoma City, actuellement 6ème de la conférence Ouest, pourrait avoir son mot à dire en play-offs cette saison. Mais, malgré tout, le trio Warriors-Spurs-Clippers paraît nettement au-dessus du lot. Pour George Eddy, les marches menant au titre NBA, après lequel continue de courir Westbrook, risquent d’être trop hautes. "Je ne vois pas Oklahoma City, sans Kevin Durant, en finale de conférence comme l’année dernière", considère le journaliste de Canal+. "Aussi monstrueux que soit Westbrook, les play-offs, c’est une affaire beaucoup plus complexe que la saison régulière. Déjà, vous affrontez plusieurs fois la même équipe, et réaliser plusieurs grosses performances consécutives contre les mêmes adversaires, c’est compliqué. En tout cas, Russell Westbrook va amener le Thunder en play-offs. Et s'il passe le premier tour, on pourra dire que la saison est réussie." Cela devrait lui permettre aussi d'ajouter quelques triple-doubles à son palmarès…