NBA : Golden State gagne mais dans la douleur

  • A
  • A
NBA : Golden State gagne mais dans la douleur
L'équipe californienne des Golden State a difficilement remporté la deuxième victoire de la saison face à Phoenix, dimanche (106-100)@ AFP
Partagez sur :

L'équipe californienne a difficilement décroché sa deuxième victoire de la saison, dimanche, à Phoenix (106-100), alors que Russell Westbrook est entré dans l'histoire en offrant une troisième victoire à Oklahoma City (113-96) face aux Lakers.

Les Warriors ont été malmenés pendant les deux premières périodes par les Suns: ils ont même compté jusqu'à 13 points de retard (30-17) dans le deuxième quart-temps. Mais sous l'impulsion de Kevin Durant (37 points) et de Stephen Curry (28 pts), ils ont pris la direction des opérations en début de troisième période et ont conservé l'ascendant malgré quelques frayeurs en fin de match.

"On se cherche encore, tout le monde le voit, c'est un processus qui va prendre du temps, mais l'essentiel durant cette période est de gagner des matches", a résumé Steve Kerr, l'entraîneur de la franchise d'Oakland. L'arrivée de Durant, quadruple meilleur marqueur de NBA et meilleur joueur de la saison 2013-14, a sans surprise transformé les Warriors, champions NBA en 2015 et finalistes malheureux en 2016.
Contre Phoenix, la contribution de Klay Thompson s'est limitée à 14 points et le taux de réussite à trois points, le principal atout de Golden State lors des deux dernières saisons, reste inquiétant (27,6%).

Sans faute de San Antonio. Durant a de son côté réalisé son meilleur match depuis sa retentissante arrivée en provenance d'Oklahoma City, ce qui avait aussitôt fait de Golden State le grand favori pour le titre 2017. Son ancien coéquipier à OKC, Russell Westbrook, se fait très bien à son départ: il a marqué 33 points en 34 minutes face aux Lakers et s'est offert son deuxième "triple double" (trois catégories de statistiques à dix unités et plus avec 33 pts, 12 rebonds et 16 passes) de la saison. 

Début de saison parfait pour Oklahoma City. Il est seulement le sixième joueur de l'histoire à débuter une saison NBA avec deux "triple double" en trois matches. Mieux encore, il est le premier à dépasser le seuil des 100 points, 30 rebonds et 30 passes lors d'un début de saison. "Je me sens bien, c'est vrai, mais le plus important est que nous gagnons des matches", a insisté Westbrook, très remonté par la défection de Durant. Joffrey Lauvergne, le pivot français d'OKC, n'a eu que huit minutes de jeu à se mettre sous la dent (2 pts, 2 rbds, 2 interceptions). Oklahoma City réalise comme Cleveland et San Antonio un début de saison parfait avec trois victoires en trois matches.

Gobert et Diaw battus. Les Spurs se sont imposés à Miami (106-99) grâce à Kawhi Leonard (27 pts), pourtant blessé à un oeil mais bien épaulé par Pau Gasol (20 pts) qui a la lourde tâche de faire oublier Tim Duncan, parti à la retraite en juillet dernier. De son côté, Miami qui a définitivement tourné, avec le départ de Dwyane Wade à Chicago et les problèmes de santé de Chris Bosh, la page de son "Big Three" qui lui avait offert les titres 2012 et 2013, a concédé sa deuxième défaite à domicile. Ménagé la veille face à La Nouvelle-Orléans (victoire 98-79), Tony Parker n'a marqué que quatre points.

Rudy Gobert et Boris Diaw se sont eux lourdement inclinés avec Utah face au Clippers (88-75). Le pivot, qui pourrait prolonger son contrat avec le Jazz d'ici lundi soir, a frôlé le "double double" avec 8 points et 9 rebonds. Diaw, transfuge de San Antonio, a fini la rencontre avec un petit point en 19 minutes de jeu, mais l'international français est diminué par une blessure au genou droit.