NBA : Boston et Golden State frappent d'entrée

  • A
  • A
NBA : Boston et Golden State frappent d'entrée
Le meneur des Celtics Kyle Irving, balle en main.@ AFP
Partagez sur :

Les Celtics ont ouvert la nouvelle saison NBA dans la nuit de mardi à mercredi en surclassant Philadelphie (105-87). Les Warriors, doubles tenants du titre, ont ensuite dominé Oklahoma City (108-100).

La saison NBA est officiellement lancée. Et Boston, favori de la conférence Est, n'a pas manqué son entrée dans le championnat de basket nord-américain en surclassant Philadelphie (105-87) dans la nuit de mardi à mercredi. Un peu plus tard, c'est Goden State qui a réussi son entrée en dominant le Thunder d'Oklahoma City (108-100). 

Boston brilel grâce à Tatum. Dans le tout premier match de la saison, les Celtics ont pris le large en fin de deuxième période grâce à Jayson Tatum, auteur de 23 points, et n'ont plus été inquiétés par les Sixers après la pause. Il s'agit d'une petite revanche pour Boston, qui avait été éliminé au deuxième tour des play-offs 2018 par cette même équipe de Philadelphie (4-1), également citée parmi les favoris à l'Est cette année. Le meneur de Boston Kyrie Irving a pourtant été limité à sept points (2 sur 14 au tir), mais Tatum, bien épaulé par Marcus Morris (16 pts en 21 min), a fait la différence.

Pour son retour officiel sur les parquets, un an après une terrible blessure (double fracture cheville-tibia) lors de ses débuts sous le maillot des Celtics en octobre 2017, Gordon Hayward a inscrit 10 points et réussi quatre interceptions. Dans les rangs de Philadelphie, seuls Joel Embiid et Ben Simmons ont été à la hauteur de leur réputation, avec respectivement 23 points, 10 rebonds et 19 points, 15 rebonds. En revanche, Markelle Futz a fini la rencontre avec cinq points.

Curry proche du triple double. De leur côté, les Warriors ont dû se méfier jusqu'au bout du Thunder, pourtant privé de sa star Russell Westbrook opéré en septembre du genou droit. Stephen Curry a assuré la victoire de son équipe avec 32 points, 8 rebonds et 9 passes décisives. "C'est un match qui aurait pu basculer en leur faveur, notre troisième quart-temps a été catastrophique, mais on s'est bien repris en fin de match", a-t-il souligné.

Face à son ancienne équipe, Kevin Durant a marqué 27 points, tandis que Draymond Green a capté 13 rebonds au profit des Warriors. Avant le coup d'envoi de la rencontre, les joueurs et l'encadrement de Golden State ont reçu, comme le veut la tradition, une imposante chevalière sertie de 74 saphirs et 74 diamants, pour leur titre de champion 2018. Ils ont également vu une bannière célébrant leur sacre de juin dernier face aux Cleveland Cavaliers de LeBron James (4-0) être accrochée au plafond de l'Oracle Arena.