NBA : après 19 saisons, Tim Duncan met un terme à sa carrière

  • A
  • A
NBA : après 19 saisons, Tim Duncan met un terme à sa carrière
@ RINGO CHIU / AFP
Partagez sur :

L'immense basketteur Tim Duncan raccroche après 19 saisons passés avec les Spurs de San Antonio. Il aura marqué de son empreinte la NBA.

Après la retraite de Kobe Bryant, c'est une nouvelle page de l'histoire de la NBA qui se tourne. Tim Duncan, l'emblématique joueur de San Antonio, a décidé à 40 ans de mettre un terme à sa carrière après 19 saisons passées dans la grande ligne, ont annoncé lundi les Spurs, son équipe de toujours.

On s'y attendait. "Tim Duncan annonce qu'il prend sa retraite après 19 années passées au sein de cette équipe", ont indiqué les Spurs dans un bref communiqué. Cette décision était largement anticipée par les dirigeants des Spurs et leurs supporteurs: Duncan était sous contrat jusqu'en 2017, mais il avait indiqué à l'issue de la saison 2015-16 qu'il souhaitait réfléchir avant de décider de poursuivre ou non sa carrière.

Un palmarès qui force le respect. Duncan est avec Gregg Popovich, l'entraîneur des Spurs, la pierre angulaire de la franchise texane avec qui il a remporté cinq titres NBA (1999, 2003, 2005, 2007, 2014). Il forme avec le Français Tony Parker et l'Argentin Manu Ginobili le "Big Three" le plus prolifique de l'histoire de la NBA. Avec celui que l'on surnomme "The Big Fundamental", les Spurs ont remporté 1.072 matches de saison régulière avec un taux de victoire de 71%, le plus élevé lors des 19 dernières années dans tous les championnats professionnels américains.

19 points en moyenne. Timide et discret en dehors des parquets, Duncan n'était pas joueur à se mettre en avant avec des dunks rageurs et des déclaration-choc. Il a remporté le trophée de meilleur joueur de NBA (MVP) à deux reprises (2004, 2008). Depuis ses débuts à San Antonio en 1997, l'ailier fort affiche des moyennes de 19 points et 10,8 rebonds par match. Cette saison, ses statistiques ont chuté avec 8,6 points et 7,3 rebonds en 25 minutes de jeu par match. Il a été notamment gêné par des douleurs au genou gauche.

Deuxième de la conférence Ouest à l'issue de la saison régulière, San Antonio a été éliminé dès le 2e tour des play-offs par Oklahoma City (4-2). Les Spurs ont amorcé la transition depuis plusieurs saisons et sont devenus l'équipe de Kawhi Leonard, épaulé depuis la saison dernière par LaMarcus Aldridge.