Natation : Jérémy Stravius oublie le dos et se concentre sur le crawl en 2016

  • A
  • A
Natation : Jérémy Stravius oublie le dos et se concentre sur le crawl en 2016
Jérémy Stravius a décidé d'opter pour les 100 et 200 m nage libre la saison prochaine.@ Christophe SIMON/AFP
Partagez sur :

CHOIX - Le champion du monde du 100 m dos de 2011 a choisi de se concentrer sur le 100 et 200m nage libre en 2016.

Jérémy Stravius a tranché. Le nageur d'Amiens a décidé de laisser de côté son habituelle spécialité, le dos, pour se concentrer au crawl la saison prochaine, année olympique. Il tentera de se qualifier sur les 100 et 200 m nage libre et de participer aux relais, notamment le 4x100 m, dont il est l'un des piliers depuis plusieurs saisons.

"Ça ne me fait pas peur du tout, j'ai eu mon moment de gloire sur le dos. Maintenant, j'ai envie de passer à autre chose, j'ai du potentiel sur la nage libre et si j'arrive à concentrer 100% de mon entraînement sur ces deux épreuves, ça me permettra d'être plus fort", insiste Stravius au micro d'Europe 1. "Je n'ai pas envie de me dire que j'ai manqué le coche." L'été dernier, lors des championnats du monde de Kazan, en Russie, Stravius n'avait pas réussi à se qualifier pour la moindre finale (9e temps des demies sur 50 m dos, 15e temps sur 100 m dos et 13e temps sur 100 m) mais avait été le dernier relayeur de l'équipe de France sacrée sur 4x100 m.

Face à Manaudou. "Le 100 m nage libre m'a donné des idées sur ces championnats du monde mais aussi sur les championnats de France (il avait gagné le 100 m devant Fabien Gilot, ndlr)", concède Stravius. "J'ai envie d'aller chercher une finale olympique, qui est le rêve de tout athlète. La machine est lancée et on va se donner les moyens de réussir sur une seule nage. Je vais essayer de ne pas m'éparpiller sur d'autres choses, ce n'est pas une année à découvrir des choses. Je vais me concentrer sur ces deux épreuves et les relais."

Sur 100 m, Stravius devrait avoir de redoutables adversaires, comme Florent Manaudou, Yannick Angel ou encore Mehdy Metella. "C'est une année olympique donc il y aura un petit stress en plus. On va tous se donner les moyens d'y arriver. Ça va être une course très indécise." Sur 100 m, Stravius possède un record à 48"50 alors que les minima ont été fixés à 48"13.