Natation : Florent Manaudou en or sur 50 m papillon

  • A
  • A
Natation : Florent Manaudou en or sur 50 m papillon
Florent Manaudou fête son premier titre mondial, lundi, dans la piscine de Kazan.@ Christophe SIMON/AFP
Partagez sur :

PREMIÈRE - Florent Manaudou a décroché son premier titre mondial individuel en grand bassin, lundi, à Kazan, sur 50 m papillon.

Au lendemain du titre mondial décroché avec le relais 4x100 m, dimanche, Florent Manaudou a ajouté une autre médaille d'or à son palmarès personnel, lundi, lors des championnats du monde de natation, à Kazan, en Russie, sur le 50 m papillon. Le nageur français, vainqueur en 22"97, a devancé le Brésilien Nicholas Santos (23"09), le Hongrois Laszlo Cseh et le Polonais Konrad Czerniak, qui ont terminé 3e ex aequo (23"15). Champion olympique du 50 m à Londres en 2012, triple champion d'Europe en individuel en 2014 et double champion du monde en petit bassin l'hiver dernier, Florent Manaudou décroche ici son premier titre mondial en grand bassin. Il rejoint dans la grande histoire de la natation française sa sœur Laure, triple médaillée d'or mondiale en 2005 (200 m) et 2007 (200 et 400 m).

Florent Manaudou est sacré champion du monde sur 50 m papillon :

Septième médaillé d'or français. "Le 50 m papillon est une épreuve que je maîtrise, je savais que j'étais favori, mais je savais aussi que ça allait nager différemment en finale", a confié au micro de France Télévisions Florent Manaudou, qui avait réalisé le meilleur temps des demi-finales en 22"84. "Quand on a la ligne 4, quand on a fait 22"8 hier (dimanche), on sait qu'on est favori, je suis content de faire 22"9, de passer sous les 23."  Manaudou, qui tentera la passe de trois médailles d'or à l'occasion du 50 m, devient le septième champion du monde de l'histoire de la natation française, et le quatrième chez les hommes, après Yannick Agnel, sacré sur 200 m en 2013, et Camille Lacourt et Jérémy Stravius, co-champions du monde en 2011 à Shanghai sur 100 m dos.

Quatre ans plus tard, les duettistes ont connu des fortunes diverses au cours des demi-finales, lundi. Si Jérémy Stravius a été éliminé en terminant dernier de sa course en 54"54, Camille Lacourt, pourtant exilé au couloir n°1, s'est lui brillamment qualifié pour la finale avec le deuxième temps, en 52"70. "Je me suis concentré sur moi-même, je peux même peut-être me placer sur le podium", a-t-il souri. La finale aura lieu mardi.