VIDÉO - NBA : Parker déjà décisif avec les Spurs

  • A
  • A
VIDÉO - NBA : Parker déjà décisif avec les Spurs
@ REUTERS
Partagez sur :

TOP DÉPART - Le meneur de jeu tricolore a inscrit le panier de la victoire face aux Mavericks, mardi.

Tony Parker est prêt. Dès le premier match de la saison NBA, mardi soir, face aux Dallas Mavericks, le meneur de jeu des Spurs s'est montré décisif. Alors que les "Mavs" avaient pris l'avantage sur un tir de Dirk Nowitzki à 1'28" de la fin (100-98), "TP" a rentré un panier à trois points qui a permis aux champions NBA en titre de reprendre les devants (101-100). Dallas, qui avait causé mille tourments à son voisin texan lors du premier tour des play-offs la saison dernière (victoire 4-3 des Spurs), a eu la balle de match sur une dernière possession mais Chandler Parsons a manqué son tir à trois points...

Parker inscrit le panier de la victoire (à 6'31") :

Parker ne s'est pas contenté d'être "clutch" (décisif), il a également été très propre aux tirs (9/15, dont 3/3 à trois points, pour 23 unités au total) et spectaculaire en plusieurs occasions.

Parker enrhume son vis-à-vis :

"Une grosse victoire ce soir (mardi soir), quel voyage !", s'est enthousiasmé le meneur tricolore sur son compte Twitter. "Réalisons une autre grande saison cette année !"



Le "Big Three" au rendez-vous. Au cours de cette soirée un peu spéciale, puisque les Spurs ont reçu leur bague de champion, l'ensemble du "Big Three" a brillé. Tim Duncan a marqué 14 points et capté 13 rebonds tandis que "Manu" Ginobili s'est signalé par plusieurs shoots spectaculaires et 20 points au compteur.

>> LIRE AUSSI : Le retour de LeBron James en 10 anecdotes

Dans les autres rencontres de cette soirée d'ouverture de la NBA, les Los Angeles Lakers se sont lourdement inclinés sur leur parquet face aux Houston Rockets (108-90) malgré le retour de Kobe Bryant (19 points à 6/17 aux tirs), qui n'avait plus joué en match officiel depuis décembre 2013 et une grave blessure à un genou.

>> LIRE AUSSI : NBA : Ces Français qui peuvent mieux faire