Tournoi des Six Nations : les Bleus au petit trot

  • A
  • A
Tournoi des Six Nations : les Bleus au petit trot
@ Franck FIFE/AFP
Partagez sur :

DANS LA DOULEUR - Les joueurs de Philippe Saint-André l'ont emporté (15-8) face à l'Ecosse, samedi, au Stade de France.

L'équipe de France a entamé son Tournoi des Six Nations par une courte victoire face à l'Ecosse, samedi, à Saint-Denis (15-8). Le staff du XV tricolore va sans doute se satisfaire de ce succès, une denrée rare ces derniers temps dans le Tournoi (6 victoires en 15 matches sur les trois dernières années). Mais, pour le jeu et les émotions, on repassera.

Les joueurs de Philippe Saint-André ont effet marqué tous leurs points au pied, grâce à leur ouvreur Camille Lopez, auteur d'un 4 sur 5 sur les pénalités, et ont souffert face à des Ecossais en plein progression. L'automne dernier, le XV du Chardon avait résisté aux Blacks (défaite de 8 points) et on comprend mieux pourquoi. Sérieux et volontaires, les Ecossais ont simplement manqué de justesse dans les derniers gestes. En première période, ils ont transpercé la défense française à trois reprises, mais n'ont réussi à marquer qu'une seule fois, sur un essai de Dougie Fife, gâchant les deux autres occasions. 

Plus fringants en deuxième mi-temps. Malmenés lors de la première période, les Bleus, qui ont évolué dans un très seyant maillot rouge, ont été bien plus fringants dans le deuxième acte mais sans parvenir à inscrire le moindre essai, en dépit des fulgurances de Teddy Thomas, qui a confirmé qu'il avait bien du feu dans les jambes. Le Toulousain Yoann Huget a eu la meilleure occasion sur une tentative d'interception écossaise manquée mais Mark Bennett lui a fait sauter le ballon des mains à deux mètres de la ligne.

"Ça a été compliqué", a reconnu au micro de France Télévisions Camille Lopez, qui a passé la dernière pénalité à la 79e minute. "Il y a des choses qui n'ont pas fonctionné et il faudra se servir de ces erreurs pour le week-end prochain." Le week-end prochain, ce sera l'Irlande à Dublin et les points accumulés au pied ne suffiront peut-être pas...

>> LIRE AUSSI - Tournoi des Six Nations : la France peut-elle à nouveau exister ?