Tour de France : Trentin s'offre la 7e étape

  • A
  • A
Tour de France : Trentin s'offre la 7e étape
@ REUTERS
Partagez sur :

LES TROIS INFOS - Le Slovaque a été battu au sprint par l'Italien Matteo Trentin, à Nancy.

Sagan trop gourmand ? L'Italien Matteo Trentin a remporté vendredi au sprint la 7e étape du Tour de France qui reliait sur 234,5 kilomètres Epernay à Nancy. Le coureur de l'équipe Omega Pharma-Quick Step a "sauté" sur la ligne le grand favori du jour, le Slovaque Peter Sagan (Cannondale), battu pour quelques centimètres. Le maillot vert du Tour avait auparavant tenté sa chance en duo avec le Belge Greg van Avermaet (Lotto-Bellisol) avant d'être repris peu après la flamme rouge. Cette tentative lui a peut-être coûté l'énergie nécessaire dans l'emballage final... Les deux difficultés de la journée, placées dans le final, les côtés de Maron et de Boufflers, ont été fatales aux deux vainqueurs allemands de ce début de Tour, Marcel Kittel et André Greipel. Il s'agit du deuxième succès sur le Tour de France pour le coéquipier de Mark Cavendish, vainqueur l'an dernier à Lyon.

Sagan battu de peu (930x620)

© Capture d'écran France 2

Des outsiders au tapis. Cette étape "de transition" a également été marquée par les chutes de trois outsiders à la victoire finale à Paris. L'Américain Tejay van Garderen est allé au sol à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée après avoir été ralenti par l'un de ses coéquipiers. "TVG" a perdu 58 secondes sur le maillot jaune, l'Italien Vincenzo Nibali (Astana), impressionnant de sérénité vendredi.

Puis, dans le dernier kilomètre, le Belge Jürgen van den Broek (Lotto-Belisol) est lui aussi allé tâté du bitume, tout comme l'Américain Andrew Talansky (Garmin-Sharp). Le vainqueur du dernier Dauphiné était particulièrement remonté après l'arrivée, estimant que l'Australien Simon Gerrans (Orica-GREENEDGE) avait changé de trajectoire.

Talansky (930x620)

© REUTERS

Les Français toujours fanny. La grande - et vaine - échappée du jour, formée dès les premiers kilomètres, a longtemps compté six éléments, dont trois Français : Nicolas Edet, Alexandre Pichot et Anthony Delaplace. Le Suisse Martin Elmiger (Iam) et le Polonais Bartosz Huzarski (NetApp-Endura) ont été les derniers à être repris par le peloton, à 19 kilomètres du but. Dans le sprint, le meilleur tricolore au général, Tony Gallopin (Lotto-Belisol) s'est classé troisième tandis que Cyril Gautier (Europcar) et Sylvain Chavanel (Iam) ont également signé un Top 10. Mais on attend toujours le premier bouquet...

>>> Lire aussi : L'étape précédente : Greipel s'impose au sprint