Tour de France : ce qu'il faut retenir de la 14e étape

  • A
  • A
Tour de France : ce qu'il faut retenir de la 14e étape
La quatorzième étape du Tour de France s'est déroulée en montagne, entre Grenoble et Risoul.@ Reuters
Partagez sur :

Le Polonais Rafał Majka a remporté la quatorzième étape, qui s'est déroulée en montagne, entre Grenoble et Risoul. L'Italien Vincenzo Nibali, deuxième de l'étape, conserve le maillot jaune. 

Sa première victoire. Le Polonais Rafał Majka a remporté samedi la quatorzième étape du Tour de France. Le grimpeur de la Saxo-Tinkoff s'est imposé après une superbe ascension, dans les 10 derniers kilomètres de cette étape de montagne entre Grenoble et Risoul. Il s'agit de sa première victoire sur un grand tour. L'Italien Vincenzo Nibali (Astana), deuxième de l'étape, a conservé le maillot jaune de leader après cette seconde journée alpestre. Le Français Jean-Christophe Péraud finit troisième de cette étape.



Il devait "surtout aider Contador". En tête de la course, Majka, rescapé d'une longue échappée lancée dès le début de cette étape de 177 kilomètres, a donné à l'équipe Tinkoff son premier succès. En forme de réconfort après l'abandon de l'Espagnol Alberto Contador qui a décapité la formation russe. A 24 ans, Majka a d'ores et déjà réussi ses débuts dans le Tour. Premier Polonais vainqueur d'une étape depuis Zenon Jaskula en 1993, il a lutté en mai pour le classement général du dernier Giro (6e). "J'étais un peu fatigué après le Giro. Mais mon équipe m'a dit que je passerais une première semaine tranquille, que je serais là surtout pour aider Alberto (Contador) en montagne", a déclaré le vainqueur du jour, qui avait pris la deuxième place la veille à Chamrousse.

Presque deux Français sur le podium. Les écarts se sont resserrés derrière le leader Italien. L'Espagnol Alejandro Valverde a sauvé sa deuxième place, loin derrière le Sicilien. Mais les Français Romain Bardet et Thibaut Pinot, ainsi que l'Américain Tejay Van Garderen, se sont rapprochés du dauphin. Valverde, qui a expliqué avoir été victime d'un problème de dérailleur (suite à un accrochage involontaire avec Pinot), a été décroché à l'approche de la banderole des deux derniers kilomètres. Il a cédé une trentaine de secondes à ses trois jeunes rivaux et une minute à Nibali, parti à l'attaque avec Jean-Christophe Péraud à 4 kilomètres du sommet.

>> Voici le classement des dix premiers de l'étape :

1. Rafal Majka (POL/TIN) les 177,0 km en 5h08:28.(moyenne: 34,4 km/h)
2. Vincenzo Nibali (ITA/AST) à 0:24.
3. Jean-Christophe Péraud (FRA/ALM) 0:26.
4. Thibaut Pinot (FRA/FDJ) 0:50.
5. Romain Bardet (FRA/ALM) 0:50.
6. Tejay Van Garderen (USA/BMC) 0:54.
7. Frank Schleck (LUX/TRE) 1:01.
8. Laurens ten Dam (NED/BKN) 1:07.
9. Leopold König (CZE/APP) 1:20.
10. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 1:24.

Sous les yeux de Manuel Valls. Le Premier ministre a rejoint samedi le Tour de France, au niveau de la commune du Monêtier-les-bains (Hautes-Alpes), pour suivre la fin de la 14e étape, la seconde étape alpine de cette Grande Boucle 2014. Le chef du gouvernement a pris place dans la voiture de Christian Prudhomme, le directeur du Tour, peu après 15h, quelques kilomètres après le col du Lautaret, la première grande difficulté du jour pour le peloton.



Manuel Valls, déjà venu sur le Tour en tant que ministre de l'Intérieur, devrait suivre l'étape jusqu'à son terme, à Risoul, toujours dans les Hautes-Alpes, avec au passage l'ascension de l'Izoard, l'un des cols mythiques des Alpes, abordé cette année par son versant nord (19 km à 6%) jusqu'à l'altitude de 2360 mètres, le point le plus haut de cette 101e édition.