Tour de France : Armstrong s'estime toujours vainqueur

  • A
  • A
Tour de France : Armstrong s'estime toujours vainqueur
@ Capture vidéo Outside
Partagez sur :

VIDÉOS - L'Américain, qui a reconnu avoir recouru à des produits interdits, n'a pas renoncé à ses sept titres.

"Oui, je pense que j'ai gagné ces courses". S'il s'est confessé, Lance Armstrong n'a pas renoncé à ses sept titres sur le Tour de France. L'Américain s'est montré offensif dans une interview parue jeudi dans le magazine Outside, outre-Atlantique. Cette interview est l'une des premières d'Armstrong depuis son entretien télévisé avec Oprah Winfrey en janvier 2013 au cours duquel il avait admis, après des années de dénégation, s'être dopé.

Regardez cette interview ici (en anglais) :

"C'était une sale période". "Je sais que ce n'est pas une réponse que tout le monde va apprécier, mais la réalité de ces années est que c'était une sale période", a argué l'ancien coureur des formations US Postal, Discovery Channel et RadioShack. "C'était une course à l'armement et nous y avons tous participé," a-t-il ajouté à propos du recours massif, selon lui, au dopage dans le peloton professionnel lors des années 1990 et 2000.

"je suis le vainqueur". Armstrong, aujourd'hui âgé de 42 ans, a estimé que les organisateurs du Tour de France devaient désigner un vainqueur pour les éditions de 1999 à 2005 qu'il avait remportées avant d'être rayé du palmarès. "Cela serait une erreur et cela serait manquer de respect à notre sport de laisser ces sept années vides (...) Si je n'ai pas gagné, quelqu'un doit bien être vainqueur", a-t-il fait remarquer. "Bien sûr, je vais dire que je suis le vainqueur. Allez demander aux autres (participants du Tour de France) qui ont couru et souffert avec moi si j'ai gagné, je crois que je sais ce qu'ils répondraient", a souligné l'ancien "boss" du peloton.

"Je ne sais pas ce que l'avenir me réserve". Armstrong qui a été banni à vie et déchu de la plupart de ses titres (1998 - 2011) en octobre 2012 à la suite d'un rapport accablant de l'Agence américaine antidopage (USADA), a assuré qu'il ne s'inquiétait pas de l'image qu'il allait laisser dans l'histoire de son sport. "Je ne sais pas, je ne passe pas beaucoup de temps à y réfléchir. Honnêtement, je ne sais pas ce que l'avenir me réserve", a-t-il conclu. Sur son site internet, le magazine Outside, mensuel spécialisé dans les sports nature, avait posté la semaine dernière une vidéo d'Armstrong, expliquant comment changer une chambre à air de vélo, vidéo qui a connu un certain succès sur les réseaux sociaux.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

SANCTION - Bruyneel suspendu 10 ans

DOPAGE - Armstrong balance Bruyneel et Ferrari

INTERVIEW -Armstrong et le dopage : "des gens savaient"

CYCLISME - Quand Sarkozy protégeait Armstrong

DOPAGE - Armstrong repasse à confesse