Tony Parker, nouveau président de l'ASVEL

  • A
  • A
Tony Parker, nouveau président de l'ASVEL
Tony Parker a joué quelques matches la saison dernière avec l'ASVEL.@ Capture asvelbasket.com
Partagez sur :

BASKET - Le joueur de NBA a décidé de devenir actionnaire majoritaire du club lyonnais et prendra les commandes la saison prochaine.

Tony Parker prend le pouvoir à Villeurbanne. Actionnaire minoritaire et vice-président depuis 2009, le meneur des Spurs de San Antonio et de l'équipe de France a décidé de devenir actionnaire majoritaire de l'ASVEL. Il prendra de fait la présidence du club la saison prochaine. Il s'en est expliqué dans L'Equipe daté de vendredi.

"Passation de pouvoir". S'il confirme que "tous les papiers sont signés", Tony Parker précise toutefois que ces changements (majeurs) interviendront à partir de la saison prochaine seulement. "Sur les trois mois qui reste, Gilles Moretton restera président", explique-t-il. Après, c'est une "nouvelle ère (qui) commence", sans Moretton. "Il ne sera pas dans la nouvelle structure", confie, sans plus de précision, Tony Parker. "Il a fait beaucoup pour l'ASVEL, c'est un amoureux de ce club (...) mais j'ai envie de faire autre chose".

"C'est mes sous, c'est moi qui décide". Le meneur des Spurs estime cette transition comme nécessaire. "Si je voulais faire appliquer ma vision, ma philosophie, m'inspirer de ce que je connais aux Spurs pour qu'à l'ASVEL on en profite un maximum, il fallait que je sois président", justifie-t-il. "Il y a plein de choses que j'ai envie de faire et c'est beaucoup plus facile quand tu es président. Maintenant, c'est mes sous, c'est moi qui décide". Combien d'argent a-t-il injecté dans le club aux 17 titres de champion de France ? "C'est confidentiel", répond Tony Parker, qui ne précise pas non plus combien de parts il détiendra dans la nouvelle structure, ni quel budget il prévoit pour son club lors de la saison 2014-2015.

L'objectif ? En faire "un des plus grands clubs d'Europe". En prenant les manettes, Tony Parker a un but clair et affiché : "devenir un des plus grands clubs d'Europe. Que la marque ASVEL soit connue dans le monde", lance-t-il. Pour cela, il a des idées, comme "trouver un accord avec l'Euroligue", "amener l'ASVEL aux Spurs pour un match amical" par exemple. "Je suis très ambitieux".

sur le même sujet, sujet,

ARGENT - Tony Parker a gagné plus que Ribéry en 2013

RETOUR SUR - La France de Parker enfin titrée