Tony Parker et les Spurs qualifiés pour les play-offs

  • A
  • A
Tony Parker et les Spurs qualifiés pour les play-offs
@ REUTERS
Partagez sur :

NBA - L'équipe de San Antonio est assurée d'y participer après sa victoire contre les Philadelphie Sixers.

L'info. Ce n'est pas vraiment une grosse surprise mais c'est désormais officiel : les Spurs de Tony Parker ont décroché dans la nuit de lundi à mardi leur ticket pour les play-offs 2014, après leur victoire 113 à 91 contre les Philadelphie Sixers. Les Spurs ont toujours participé aux play-offs depuis l'arrivée en 1997 de Tim Duncan, leur joueur emblématique autour duquel a été construit l'actuel "Big Tree".

Les Spurs ont facilement dominé Philadelphie :

Premiers à l'Ouest. Après les Indiana Pacers à l'Est, les Spurs sont la première équipe se qualifier dans une conférence Ouest bien plus équilibrée et relevée. Même s'ils devaient perdre leurs 12 derniers matches de saison régulière, scénario hautement improbable, et que Phoenix ou Dallas devait remporter leurs matches restants, scénario tout aussi improbable, les Spurs participeraient quand même aux play-offs.

Ils n'en seront pas. Si les Spurs ont décroché leur ticket, d'autres n'ont plus aucun espoir : Utah, Sacramento, Les Lakers, Orlando, Milwaukee, Philadelphie et la Nouvelle-Orléans.

LeBron James face aux Spurs dans le match 4 (930x620)

© REUTERS

L'autre match de la nuit. Le double champion NBA en titre Miami a par ailleurs arraché la victoire devant Portland (93-91). Le Heat, battu à la Nouvelle-Orléans et Boston en l'espace de trois jours, s'est imposé devant son public, non sans une grosse frayeur dans le 4e quart-temps. La franchise floridienne a vu les Trail Blazers de Nicolas Batum effacer leur déficit de 17 points pour égaliser à 30 secondes de la sirène. Mais James a inscrit le panier de la victoire (32 pts, 6 rebonds, 5 passes) et Chris Bosh a contré une dernière tentative de Portland.

A lire aussi

BUSINESSMAN - Tony Parker, nouveau président de l'ASVEL

ARGENT - Tony Parker a gagné plus que Ribéry en 2013

RETOUR SUR - La France de Parker enfin titrée