Roland-Garros: un projet alternatif présenté

  • A
  • A
Roland-Garros: un projet alternatif présenté
@ DR
Partagez sur :

TENNIS - Des associations ont présenté mardi un projet alternatif à celui de la mairie de Paris.

Les associations hostiles au projet d'agrandissement de Roland-Garros porté par la Fédération française de tennis (FFT) et la ville de Paris ont présenté mardi un projet alternatif protégeant le jardin botanique du Bois de Boulogne, dans le 16e arrondissement, et impliquant de couvrir une partie de l'autoroute A13. Ce contre-projet, porté par la Société pour la protection des paysages et de l'esthétique et de la France (SPPEF), les Vieilles Maisons françaises (VMF) et France nature environnement (FNE), consiste à agrandir le site de Roland-Garros en couvrant sur une surface de 7.000 m2 l'autoroute A13.

Pour compenser le coût de cette couverture (42 millions d'euros), les trois associations proposent de ne pas détruire et de reconstruire le court n°1, comme le prévoit la FFT, mais de le surélever de 5 mètres, ce qui permettra d'accroître sa capacité de 1.200 places. Le tribunal administratif de Paris a porté jeudi un sérieux coup au projet du "Nouveau Roland-Garros", dont le coût a été estimé à 340 millions d'euros, en ordonnant à la ville de Paris de résilier la convention par laquelle elle a autorisé la FFT à agrandir et moderniser le stade.

>> A LIRE : Le nouveau Roland-Garros attendra