Patinage : Péchalat-Bourzat à "la chasse aux Russes"

  • A
  • A
Patinage : Péchalat-Bourzat à "la chasse aux Russes"
@ REUTERS
Partagez sur :

JO DE SOTCHI - Le couple français est quatrième après le programme court et avant le programme libre, lundi à 18h30.

Après la déception enregistrée chez les hommes, le patinage français a retrouvé un peu de vigueur, dimanche, lors du programme court de danse sur glace. Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat se sont en effet classés quatrièmes à l'issue du programme court, à quelques dixièmes de point de la troisième place détenue dimanche soir par Elena Ilinikh et Nikita Katsalapov. La perspective de disputer lundi la médaille aux Russes n'effraie en aucun cas la patineuse française.

Péchalat-Bourzat se classent 4es du programme court :



"On n'aurait pas pu mieux faire. On se sent prêt. J'ai entendu ce qu'ont fait les Russes (Ilinykh/Katsalapov, 3e) et j'ai eu un petit coup de "flip"", a reconnu Péchalat. "On est content de la position. On est à trois fois rien et on aime bien être en mode chasseur. Aujourd'hui on n'a pas la médaille, demain il faut y aller et chasser du Russe !"

Les Américains Davis-White en tête

Péchalat et Bourzat, qui patinent ensemble depuis douze ans, disputent à Sotchi leur dernière compétition. Et espèrent achever leur carrière sur une médaille olympique. "Ce que j'aimerais bien, c'est que les juges se souviennent que ça fait dix ans qu'on amène des nouveautés, qu'on se bouge vraiment. J'aimerais qu'ils se disent: "c'est la fin de leur carrière, on peut pas les laisser comme ça!". On a bien donné à la danse sur glace. Elena (Ilinykh) et Nikita (Katsalapov) sont d'excellents patineurs mais ils ont donné "que dalle", comparé à ce qu'on a fait nous. Ils n'ont pas encore eu le temps." Si la bataille pour le bronze promet beaucoup, l'or semble promis aux Américains Meryl Davis et Charlie White, qui ont dominé le programme court devant les Canadiens Virtue-Moir.

sur le même sujet, sujet,

VIDÉO - Les larmes de Brian Joubert

MERCI CHAMPION - L'hommage de Royal à Brian Joubert