NBA : papa Parker gagne "à l'adrénaline"

  • A
  • A
NBA : papa Parker gagne "à l'adrénaline"
@ Reuters
Partagez sur :

HEUREUX - Tony Parker, jeune papa, a redonné avec ses 23 points l'avantage aux San Antonio Spurs face aux Dallas Mavericks au 1er tour des play-offs NBA.

Au terme d'une journée qu'il n'est pas près d'oublier, Tony Parker, jeune papa, a redonné avec ses 23 points l'avantage aux San Antonio Spurs face aux Dallas Mavericks au 1er tour des play-offs NBA, mercredi. Malgré une nuit sans sommeil pour assister à la naissance de son premier enfant, malgré une cheville douloureuse, Parker a rendu sa meilleure copie des play-offs 2014. Le meneur français des Spurs a réussi une soirée pleine avec ses 23 points et cinq passes lors de la victoire des Spurs 109 à 103 dans le match numéro 5.

"Je suis un homme heureux". Grâce à Parker mais aussi au Brésilien Tiago Splitter (17 pts, 7 sur 10 au tir et 12 rebonds), les Spurs mènent trois victoires à deux et ne sont plus qu'à une victoire d'une accession en demi-finales de la conférence Ouest, avec un première "balle de match" vendredi à Dallas. "C'était fou, complétement fou, c'est arrivé la nuit dernière. Je n'ai pas du tout dormi de la nuit. J'ai joué grâce à l'adrénaline, je suis un homme heureux", a expliqué "TP" à propos de la naissance de son fils Josh, mis au monde au petit matin par sa fiancée Axelle.

Le bracelet de la clinique au poignet. Alors qu'il restait sur un match numéro 4 décevant (10 pts, 3 rbds), Parker, qui s'est échauffé avec au poignet le bracelet de la clinique où est né son premier enfant, a remis les pendules à l'heure. "J'étais trop passif lors du 4e quart-temps. Tout était meilleur chez nous, on était plus rapide, on a réussi de meilleurs mouvements en attaque, on a perdu moins de ballon, mais il faut continuer comme cela, car on affronte une excellente équipe de Dallas", a insisté le numéro 9 des Spurs, deuxième joueur de San Antonio à devenir père lors de ces play-offs après Manu Ginobili.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460_scalewidth_460

DISTINCTION - Popovich entraîneur de l'année

RACISME - Donald Sterling suspendu à vie pour ses propos racistes

INFO - Noah et les Bulls sortis d'entrée