Masters 1000 : Federer s'impose à Cincinnati

  • A
  • A
Masters 1000 : Federer s'impose à Cincinnati
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Le Suisse Roger Federer a mis fin à une disette de tout juste deux ans en Masters 1000 en remportant le tournoi de Cincinnati face à l'Espagnol David Ferrer.

La fin de deux ans d'insuccès en Masters 1000. Le Suisse Roger Federer a mis fin à une disette de tout juste deux ans en Masters 1000 en remportant le tournoi de Cincinnati face à l'Espagnol David Ferrer 6-3, 1-6, 6-2, dimanche. L'ancien N.1 mondial ne s'était plus imposé dans un Masters 1000, la catégorie de tournois la plus importante après ceux du Grand Chelem, depuis son succès en 2012 à Cincinnati.

Une victoire logique. Après une année 2013 plombée par une blessure au dos, Federer, 33 ans, est revenu à son meilleur niveau cette année, mais ne parvenait pas à s'imposer en Masters 1000. Il avait disputé trois finales de cette catégorie de tournoi depuis le début de l'année, à Indian Wells, Monte-Carlo et Toronto, toutes perdues. Contre Ferrer, un adversaire qu'il a toujours battu en 16 confrontations ! --le record du genre appartient à Ivan Lendl, vainqueur de Tim Mayotte à 17 reprises--, Federer a connu un passage vide dans le deuxième set où il a concédé son service à deux reprises. Efficace sur sa mise en jeu, variant bien son jeu, le Suisse a logiquement pris le meilleur sur le 6e mondial, redoutable en retours.

"Je me sens bien". "Je suis très content de ma semaine et de mon niveau de jeu, tout cela est très encourageant en vue de l'US Open", a reconnu Federer qui a empoché le 80e titre de sa carrière, le troisième de l'année après Dubaï et Halle. "Je me sens bien, certes je n'ai pas battu Rafa (Nadal, forfait sur blessure) et Novak (Djokovic, éliminé en 8e de finale), mais je n'avais pas de prise sur leur parcours. J'ai hâte d'être à New York", a insisté "Fed" qui disputait sa huitième finale de l'année, la quatrième consécutive après Halle, Wimbledon (défaite face à Djokovic) et Toronto (défaite face à Jo-Wilfried Tsonga).