Le Conseil d'Etat dit non à Jeannie Longo

  • A
  • A
Le Conseil d'Etat dit non à Jeannie Longo
Jeannie Longo avait attaqué l'agence française anti-dopage (AFLD).@ MAXPPP
Partagez sur :

DOPAGE - Le Conseil d'Etat n'a pas donné raison à la championne cycliste Jeannie Longo.

Le Conseil d'Etat a rejeté mercredi le recours de Jeannie Longo contre les décisions de l'Agence Française de lutte contre le dopage (AFLD) de placer l'ex-championne cycliste parmi les athlètes susceptibles d'être contrôlés de façon inopinée. Selon l'arrêt du Conseil d'Etat, les deux décisions successives de l'AFLD de placer Jeannie Longo parmi le groupe 'cible' des sportifs astreints à des obligations de localisation quotidienne "ne constituent pas un détournement de procédure".

De même, toujours selon le Conseil d'Etat, les obligations imparties à ces athlètes du groupe cible "ne portent atteinte ni à la liberté d'aller et de venir, ni à la liberté de circulation garanties par la convention européenne des droits de l'Homme". Selon l'arrêt, ces "atteintes portées au droit au respect de la vie privée et familiale sont nécessaires et proportionnées aux objectifs d'intérêt général de la lutte contre le dopage".