JO de Sotchi : les athlètes russes dopés au gaz xénon ?

  • A
  • A
JO de Sotchi : les athlètes russes dopés au gaz xénon ?
@ Reuters
Partagez sur :

POLÉMIQUE - Une chaîne allemande assure que le pays hôte des JO s'est massivement dopé, ce qui lui aurait permis de remporter autant de médailles.

Le seul talent a-t-il permis à la Russie de caracoler en tête du tableau des médailles de ses Jeux olympiques d'hiver, qui se sont terminés dimanche ? Visiblement non. Selon WRD, une chaîne de télévision allemande, les athlètes russes auraient utilisé du xénon, un gaz rare, pour gonfler leur potentiel, et leur compteur de médailles.

Un produit pour l'heure indétectable. Le xénon permet de stimuler la production d'EPO. De nombreux athlètes russes en auraient inhalé pour améliorer leur performance avec un risque de se faire attraper proche de zéro. Pourtant, ce procédé, qui permet d'augmenter artificiellement la production d'EPO est contraire au code antidopage.

L'AMA va "se pencher sur le sujet" rapidement. Par la voix de son président, l'Agence mondiale antidopage (AMA) a assuré qu'elle se pencherait rapidement sur ce début de scandale. "La commission qui s'occupe de ce genre de question va se pencher sur le sujet dès sa prochaine réunion", a confirmé Craig Reedie dans l'émission de la WDR.

Dopage en spray.Interrogé par 20 Minutes, Gérard Dine, médecin spécialiste du dopage, confirme l'absence de risque prise par les tricheurs avec le xénon. "A moins de venir piquer en flagrant délit quelqu'un qui inspirerait du xénon, vous ne pouvez pas repérer quelqu’un qui l’a fait: c’est votre propre EPO que vous allez stimuler" en utilisant une tente hypoxique ou même un spray.

Six cas de dopage aux JO. Pour l'heure, puisque rien ne permet de mettre en cause officiellement la délégation russe, six cas de dopage ont été mis en évidence aux Jeux Olympiques de Sotchi. La biathlète allemande Evi Sachenbacher-Stehle, le pousseur-freineur du bobsleigh à quatre italien William Frullani, la fondeuse ukrainienne Marina Lisogor, le joueur de hockey sur glace letton Vitalijs Pavlovs, son homologue suédois Nicklas Bäckström et le skieur de fond autrichien Johannes Dürr ont été pris par la patrouille.

La Russie domine les Jeux. Les JO, qui se sont donc fermé dimanche, ont vu la "victoire" de la Russie, nation la plus dorée et la plus médaillée, avec 33 breloques, dont 13 en or. Suivent la Norvège (26 médailles dont 11 en or), le Canada (25 médailles dont 10 en or) et les Etats-Unis (28 médailles dont 9 en or). La France, qui a réalisé sa plus belle moisson avec 15 médailles, se classe 10e.

sur le même sujet, sujet,

FRANCE - Un bilan si bon ?

EN IMAGES - L'album souvenir de Sotchi

RELAIS - Adieu Sotchi, bonjour Pyeongchang !

SONDAGE - La France a-t-elle réussi ses JO ?