Jean-Claude Killy dit "bye-bye" au CIO

  • A
  • A
Jean-Claude Killy dit "bye-bye" au CIO
@ REUTERS
Partagez sur :

LA FIN - Jean-Claude Killy va démissionner du Comité International olympique après 19 ans de services.

C'est fini. Dans une interview qu'il a accordé à L'Equipe magazine à paraître samedi, Jean-Claude Killy annonce qu'il démissionne du Comité International Olympique (CIO). Après 19 ans de services, le triple champion olympique de ski alpin des JO de Grenoble en 1968 a envoyé sa démission au président Thomas Bach, jeudi.

"J’ai 70 ans, il faut que je bouge", a déclaré Jean-Claude Killy, membre du CIO depuis 1995. "J’arrête parce que, avec les Jeux d’hiver de Sotchi, quand on a fait comme moi la campagne de Russie pendant sept ans, il est difficile de trouver, à mon âge, quelque chose d’autre d’aussi riche, d’aussi excitant. J’arrête parce que mon olympisme a commencé aux Jeux d’Innsbrück il y a cinquante ans, j’étais skieur. Un demi-siècle juste, dont presque vingt ans passés au CIO".

Poutine-avec-Killy-930x620_scalewidth_630

© REUTERS

Sa proximité avec Poutine très critiquée. Pendant les derniers Jeux olympiques de Sotchi, Jean-Claude Killy a été très critiqué pour ses liens avec le président russe, Vladimir Poutine, qui l’a décoré de l’Ordre du mérite. "Mon image en a pris un coup ? Ce n’est pas grand-chose", répond Killy. "J’ai passé sept ans à travailler en direct avec le chef d’un état de 145 millions d’habitants. Je dois être l’un de ceux qui le connaissent le mieux. J’ai la conviction que Poutine est un homme bien". Killy avait fait l'éloge des Jeux de Sotchi, qui ont, selon lui, tenu leurs promesses de "manière spectaculaire" pour devenir "un miroir de la nouvelle Russie".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

DÉCORATION - Killy récompensé par Poutine