Gaza : un cycliste malaisien affiche son soutien

  • A
  • A
Gaza : un cycliste malaisien affiche son soutien
@ Capture Twitter
Partagez sur :

JEUX DU COMMONWEALTH - Azizulhasni Awang avait inscrit sur ses gants la mention "Save Gaza".

Le conflit israélo-palestinien s'est invité aux Jeux du Commowealth, qui ont lieu actuellement à Glasgow. Jeudi, un cycliste malaisien âgé de 26 ans, Azizulhasni Awang, a disputé les épreuves avec des gants sur lesquels étaient marqués l'inscription "Save Gaza" ("Sauvons Gaza"). Or, "toute forme de protestation est inappropriée sur les sites des jeux", a rappelé Mike Hooper, directeur général de la Commonwealth Games Federation (CGF). "En dehors, nous respectons le droit d'opinion de chacun. Il a été fortement réprimandé par sa fédération et s'est excusé. S'il recommence, il sait que son accréditation lui sera retirée."

Awang, double médaillé d'argent mondial en cyclisme sur piste (vitesse en 2009 et keirin en 2010) a été averti vendredi avant de prendre part à son quart de finale du tournoi de vitesse.



"Cela n'avait rien à voir avec la politique". "Je m'excuse auprès des gens qui ont mal interprété mon message", a réagi ensuite le coureur sur son compte Facebook. "Cela n'avait rien à voir avec la politique. Du fond du cœur, je voulais juste exprimer mon souci humanitaire. Depuis quand l'humanitaire est-il considéré comme de la politique ? (...) Mais je m'excuse auprès de ceux qui pensent que j'ai mal agi. J'ai reçu un avertissement aujourd'hui (vendredi) et je peux toujours concourir, mais sans mes gants "Save Gaza". Merci à tous pour votre soutien." Vendredi, Awang a été battu en quarts de finale par le Néo-Zélandais Sam Webster, futur vainqueur du tournoi face à l'Anglais Jason Kenny.

Dans le conflit qui oppose actuellement les Palestiniens et les Israéliens au sujet de la bande de Gaza, le chiffre des 800 morts côté palestinien a été dépassé vendredi alors que les Etats-Unis mettent pression sur les belligérants pour qu'ils acceptent un cessez-le-feu humanitaire de longue durée et engagent des pourparlers.

>> LIRE AUSSI : Manifestation pro-palestinienne : Besancenot va braver l'interdiction