F1 : Rosberg maintient le suspense

  • A
  • A
F1 : Rosberg maintient le suspense
@ REUTERS
Partagez sur :

DUEL - Le pilote allemand a remporté l'avant-dernier Grand Prix de la saison, dimanche, au Brésil.

Les points étant doublés pour le dernier Grand Prix de la saison, dans deux semaines, à Abu Dhabi, on savait déjà que le Britannique Lewis Hamilton, leader du championnat du monde, ne pourrait être titré, dimanche, au Brésil. Mais, mieux encore, son coéquipier chez Mercedes et rival pour le titre, l'Allemand Nico Rosberg, l'a devancé sur la ligne d'arrivée (1er et 2e, évidemment, pour un quatrième doublé de suite pour Mercedes), lui reprenant sept points précieux et augmentant le suspense de manière significative pour le dernier Grand Prix de la saison. Pour être champion du monde, Rosberg devra donc reprendre 18 points à son rival (l'écart est actuellement de 17 points mais Hamilton a remporté 10 Grands Prix contre 5 à Rosberg). Par exemple, s'il l'emporte à Abu Dhabi et empoche donc 50 points (au lieu de 25), l'Allemand francophone devra espérer que Hamilton ne fasse pas mieux que 3e (30 points)...



Hamilton à la faute. Le 23 novembre prochain, Rosberg devra donc espérer qu'un troisième larron fasse ses affaires en s'intercalant entre lui et son coéquipier (ou que son coéquipier parte à la faute...). A la vue du Grand Prix de dimanche, où les Mercedes ont écrasé la concurrence (pour un 11e doublé cette saison, nouveau record !), on voit mal qui pourrait être ce "troisième" homme qui mettrait la pression sur Hamilton, assuré d'être champion s'il fini deuxième. Dimanche, c'est le pilote brésilien Williams Felipe Massa qui, chez lui, a obtenu une magnifique troisième place, mais à plus de 40 secondes des Mercedes.

Rosberg et Hamilton ont une nouvelle fois dominé les débats et le premier nommé a profité de sa pole position pour l'emporter. Parti en tête, il n'a jamais cédé le commandement à son coéquipier, qui a commis une faute dans le 28e tour, juste avant de rentrer au stand. Moindre mal pour Hamilton, il a pu repartir après ce tête-à-queue et conserve la main dans le duel qui va l'opposer à son coéquipier dans deux semaines. Mais attention, à Abu Dhabi, où les rails de sécurité sont plus proches qu'à Interlagos, ce type d'erreur coûtera très cher...