L'ancien pilote de F1 Jean-Pierre Beltoise est mort

  • A
  • A
L'ancien pilote de F1 Jean-Pierre Beltoise est mort
@ Twitter @OlivLombard
Partagez sur :

DISPARITION -  Le natif de Boulogne-Billancourt, mort à 77 ans, avait disputé 85 Grands Prix pour 1 victoire.

Le sport automobile français a perdu lundi l'une de ses figures avec la disparition de l'ancien pilote de F1 Jean-Pierre Beltoise, mort à Dakar, au Sénégal, à l'âge de 77 ans . "Suite à un AVC le 31 décembre au matin et une hémorragie cérébrale le 2 janvier le plongeant dans le coma, Jean-Pierre Beltoise, hospitalisé à Dakar depuis 6 jours, est décédé ce lundi 5 janvier", a indiqué sa famille dans un communiqué.

En 85 Grands Prix de F1 disputés entre 1966 et 1974, le pilote français avait réussi à remporter une seule victoire, mais pas n'importe laquelle. Jean-Pierre Beltoise, courant alors pour l'écurie britannique BRM, avait en effet remporté le Grand Prix de Monaco, la course la plus prestigieuse du calendrier, en 1972, sous des trombes d'eau. Outre cette victoire en Principauté, Beltoise, qui avait débuté par la moto (onze titres de champion de France entre 1961 et 64), a également signé sept podiums en F1, dont trois deuxièmes places, aux Pays-Bas, en France et en Afrique du Sud.

Jean-Pierre Beltoise remporte le GP de Monaco 1972 :

Cet unique succès est intervenu un an après un terrible accident dans lequel Jean-Pierre Beltoise fut impliqué lors de l'épreuve d'endurance des 1.000 kilomètres de Buenos Aires. Alors qu'il poussait son auto en panne sur la piste, celle-ci fut percutée de plein fouet par le pilote italien Ignazio Giunti, mort sur le coup. Un temps menacé par la justice argentine après cet accident puis sanctionné par la Fédération française, Jean-Pierre Beltoise poursuivit sa carrière entre F1 et endurance jusqu'en 1974 - il participa ainsi aux 24 Heures du Mans à 14 reprises - avant de se frotter à d'autres disciplines, comme le supertourisme ou le rallycross.

Jean-Pierre Beltoise échappe à un terrible accident à Buenos Aires :

Au-delà du palmarès, le nom de Beltoise renvoie à un certain âge d'or du sport automobile français. Le pilote né à Boulogne-Billancourt participa ainsi à la grande aventure de la marque française Matra en F1. Il fut également le beau-frère de François Cevert, icône de la F1 tricolore, mort en course en 1973 au volant d'une Tyrrell.