F1-Bahreïn : une "force pour le bien"

  • A
  • A
Partagez sur :

La Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) et la société Formula One Management (FOM), qui gère la Formule 1, ont tenté d'apaiser le climat, vendredi, alors que le week-end du Grand Prix de Bahreïn a débuté vendredi dans un climat de tension, en raison de l'hostilité de l'opposition chiite au pouvoir sunnite. "La FIA et la FOM croient fermement que le sport peut souvent être une force pour le bien et que l'organisation du Grand Prix à Bahreïn va contribuer à aider à résoudre certains des problèmes qui ont été soulevés par les médias", insistent les deux instances. De nombreuses voitures de police et quelques véhicules blindés étaient disposés vendredi matin le long de l'autoroute allant de Manama au circuit de Sakhir, l'accès au circuit étant balisé par plusieurs check-points.