F1 : Fernando Alonso forfait pour le GP d'Australie

  • A
  • A
F1 : Fernando Alonso forfait pour le GP d'Australie
@ Lluis GENE/AFP
Partagez sur :

PRÉCAUTION - Le pilote espagnol avait été victime d'un accident lors des essais hivernaux, à Montmelo.

L'accident de Fernando Alonso lors des essais hivernaux à Montmelo, le 22 février dernier, a des conséquences bien plus fâcheuses que prévu. Le nouveau pilote McLaren-Honda manquera en effet le premier Grand Prix de la saison, le 15 mars prochain, en Australie.

"Les médecins (...) lui ont recommandé de ne pas s'aligner lors du prochain Grand Prix d'Australie des 13, 14 et 15 mars. Fernando a compris et accepté cet avis et les deux McLaren-Honda seront donc pilotées en Australie par son partenaire Jenson Button et le pilote d'essai Kevin Magnussen", fait savoir l'écurie anglo-nippone dans un communiqué.



Présent en Malaisie ? McLaren précise que les tests médicaux subis par Alonso "dont certains pas plus tard que hier (lundi) soir" n'ont révélé aucun problème et que cette décision a été prise pour "limiter autant que possible les risques de l'exposer à une nouvelle commotion aussi tôt" après celle subie le 22 février. Le pilote espagnol a passé trois nuits à l'hôpital après cet accident avant de rejoindre sa famille à Oviedo, dans les Asturies, où il se repose. McLaren a bon espoir de voir son pilote vedette en piste lors du deuxième Grand Prix de la saison, le 29 mars, en Malaisie.

"Après avoir mené une série de tests et de scanners, dont certains hier (lundi) soir, les médecins de Fernando Alonso l'ont informé qu'il ne présentait aucun symptôme, qu'ils ne voyaient aucun signe d'une blessure et qu'ils le jugeaient par conséquent en pleine santé d'un point de vue neurologique et cardiaque", a souligné l'écurie britannique. "Ils sont rassurés par le fait de voir qu'il a déjà repris un entraînement physique afin de préparer son retour dans le baquet de sa McLaren-Honda pour le Grand Prix de Malaisie."

Un accident encore mystérieux. Alonso était sorti de la piste lors d'une séance d'essais sur le circuit de Montmelo, près de Barcelone. Mclaren-Honda s'était d'abord montrée rassurante sur l'état de santé de son pilote mais le double champion du monde avait dû passer plusieurs jours à l'hôpital. Les circonstances de l'accident restent floues.

L'écurie a avancé une conséquence des rafales de vent, une explication qui n'a pas convaincu les sceptiques. Plusieurs autres hypothèses ont été émises, parmi lesquelles un malaise du pilote, une décharge électrique, une casse mécanique et même une émanation de gaz provenant de la batterie.