Escrime : les Français créent la surprise aux Mondiaux

  • A
  • A
Escrime : les Français créent la surprise aux Mondiaux
Gauthier Grumier, Jean-Michel Lucenay, Ulrich Robeiri et Daniel Jerent posent avec leur médaille d'or.@ REUTERS
Partagez sur :

DE RETOUR - La France part de Russie avec sept médailles. Un total inespéré avant la compétition.

Trois en or. Avec 7 médailles décrochées aux championnats du monde à Kazan, en Russie, les Tricolores peuvent avoir le sourire. Mercredi, lors de la dernière journée de la compétition, la France a même décroché l'or en finale de l'épée par équipes hommes. Grâce à cette victoire contre la Corée du Sud (45-39), les Bleus décrochent une troisième médaille d'or, après les deux premières places décrochées dimanche par Ulrich Robeiri en épée individuelle et en fleuret par équipes hommes.

Ulrich Robeiri a décroché deux médailles d'or : une en individuelle, une par équipes.

© REUTERS

Sur le podium mondial. La France termine la compétition à la troisième place du tableau des médailles, derrière l'Italie et la Russie qui comptent toutes deux trois breloques en or, comme les Tricolores, mais un total supérieur de 8 médailles. C'est le meilleur total pour la France dans cette compétition depuis 2007. A cette époque, l'escrime hexagonale était la nation phare de ce sport, au même titre que l'Italie. Mais depuis quelques années, les Tricolores avaient totalement décroché.



Retour sur scène. Pour l'escrime français, c'est donc un retour sur le devant de la scène. Aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, les Français n'avaient pas décroché la moindre médaille. Une incongruité pour le sport qui a fourni le plus de breloques à la France aux JO. Mais l'escrime hexagonale est parvenu à réagir. En juin, les Tricolores avaient totalisé 7 médailles aux championnats d'Europe à Strasbourg. Cette fois-ci, le même nombre a été atteint mais loin du pays, à Kazan, en Russie. Il reste deux ans aux Français pour être prêts pour les J.O de Rio et remettre l'escrime tricolore à sa place : sur le toit du monde.