Cyclisme : Quintana remporte le Giro

  • A
  • A
Cyclisme : Quintana remporte le Giro
@ REUTERS
Partagez sur :

PREMIÈRE - Le coureur de l'équipe Movistar est le premier Colombien à remporter le Giro.

Premier Sud-Américain vainqueur. Nairo Quintana a fait l'impasse cette saison sur le Tour de France. C'était pour mieux marquer l'histoire. Le petit grimpeur de la Movistar, deuxième sur la Grande Boucle l'an dernier, est en effet devenu dimanche le premier coureur colombien à remporter le Tour d'Italie. Comme attendu, la 21e et dernière étape, disputée entre Gemona del Friuli et Trieste et remportée au sprint par le Slovène Luka Mezgec (Giant), n'a pas modifié le classement général. Et Quintana a enlevé la 97e édition du Giro avec une marge de 3'7" sur son compatriote Rigoberto Uran (Omega Pharma-Quick Step), déjà deuxième l'an dernier derrière l'Italien Vincenzo Nibali.

Une victoire construite dans la polémique. Après un début de Giro difficile, marqué par une chute et une infection à la gorge, Quintana a inversé la tendance lors de la dernière semaine. Mardi, lors de la 16e étape, il a attaqué dans la descente enneigée du Stelvio, suscitant la polémique, avant de l'emporter au Val Martello avec plus de quatre minutes d'avance sur Uran, dont l'équipe a cru à une neutralisation de la course. Deux jours plus tard, il a enfoncé le clou en remportant le contre-la-montre en côte du Monte Grappa, avec 17 secondes d'avance sur l'Italien Fabio Aru (Astana), 23 ans et révélation de ce ce Giro. Samedi, vers le Monte Zoncolan, il s'est contenté de suivre Uran pour s'assurer, à 24 ans, son premier succès sur un grand Tour.

Quintana remporte la 16e étape du Giro :



Une histoire singulière. Avec sa performance sur le Tour de France l'an dernier - deuxième du classement général, meilleur jeune et classement de la montagne -, on avait découvert l'histoire étonnante de Quintana, qui a fait ses gammes à vélo sur un parcours de 16 kilomètres séparant le domicile de ses parents de son école, avec des pentes allant jusqu'à 8%. Quintana, qui a frôlé la mort tout petit, rappelle les "grimpeurs de poche" colombiens des années 1980 comme Luis Herrera ou Fabio Parra. Dimanche, à Trieste, Quintana a posé sur le podium avec sa petite fille, Mariana, âgée de trois mois.



Rolland quatrième du général. Si ce 97e Giro a été historique pour le cyclisme colombien, il a été très bon pour le cyclisme français. Nacer Bouhanni (FDJ.fr) a remporté trois étapes et le maillot rouge du classement par points et Pierre Rolland (Europcar) en prend la quatrième place au général. "J'ai beaucoup aimé", a convenu le coureur français, 27 ans. "Ici, on est tranquille, on est entre nous, il y a moins de pression et ça joue sur la performance. On économise énormément d'énergie. (...) Ce Giro a été une super expérience. J'aurais dû commencer par le Giro, ou la Vuelta, avant de faire le Tour. C'est ce que devrait faire tout jeune coureur. J'ai déjà couru cinq fois le Tour. Je me suis dit, cette année, il faut que tu fasses autre chose. Mon créneau, ce sont les grands Tours. Là, j'ai deux gros objectifs (Giro et Tour) et, entre les deux, une décompression mais pas un relâchement total." Le départ du Tour est prévu le 5 juillet.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

COUP DU CHAPEAU - La preuve par trois de Nacer Bouhanni