Coupe Davis 2015 : la France ira en Allemagne

  • A
  • A
Coupe Davis 2015 : la France ira en Allemagne
@ REUTERS
Partagez sur :

TIRAGE AU SORT - Les Tricolores connaissent leur adversaire du premier tour, en mars 2015.

C'est aussi l'un des charmes de la Coupe Davis. Alors que la finale de l'édition 2014 est prévue du 21 au 23 novembre prochain - pour les moins attentifs, on rappellera qu'elle opposera la France à la Suisse -, on connaît déjà le programme du premier tour de l'édition 2015. Et cette nouvelle campagne commencera en Allemagne pour l'équipe de France, des 6 au 8 mars.

>> LIRE AUSSI : La France se qualifie pour la finale

Un remake du quart de finale de cette année. Les deux équipes s'étaient affrontées cette année en quarts de finale avec une victoire 3-2 des Bleus, qui étaient menés 2-0 à la fin de la première journée. "Ce sera un premier tour difficile à une période toujours délicate et contre une équipe qui nous a déjà posé des problèmes", a réagi le capitaine de l'équipe de France, Arnaud Clément. "Il faudra être bien concentré." En avril dernier, l'Allemagne avait malmené les Bleus malgré les absences de ses meilleurs joueurs, Tommy Haas et Philipp Kohlschreiber. Ils pourraient être là en mars prochain, tout comme le jeune Alexandr Zverev, 17 ans.

Croatie-Serbie au programme. En cas de qualification, la France retrouverait en quarts le vainqueur de la rencontre entre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne - sans Andy Murray l'Ecossais ? -, avec la perspective d'une possible revanche face aux Tchèques en demi-finales (ce serait alors en République tchèque, la règle de l'alternance s'appliquant en Coupe Davis). Dans l'autre partie de tableau, les Suisses affronteront la Belgique tandis que la Serbie retrouvera la Croatie lors de l'affiche, tennistique et historique, de ce premier tour.

Le programme du premier tour 2015 :

Allemagne - France
Grande-Bretagne - Etats-Unis
République Tchèque - Australie
Kazakhstan - Italie
Argentine - Brésil
Serbie - Croatie
Canada - Japon
Belgique - Suisse

>> LIRE AUSSI : Coupe Davis : Lille tient la corde pour la finale