Basket : la France bat la Croatie et va en quarts

  • A
  • A
Basket : la France bat la Croatie et va en quarts
@ MAXPPP
Partagez sur :

MONDIAL - Dans la douleur, les Bleus ont eu raison des Croates (69-64), samedi à Madrid.

Contrat rempli. L'équipe de France de basket a battu la Croatie (69-64), en huitième de finale du Mondial de basket, à Madrid. Malgré une grosse frayeur en fin de match, les champions d'Europe en titre ont effacé leur échec d'il y a quatre ans en huitièmes de finale face à la Turquie, le pays hôte.

Les hommes de Vincent Collet ont probablement gagné le droit de disputer en quarts de finale, mercredi à Madrid, une revanche face aux Espagnols, qui les avaient sévèrement battus (88-64) en phase de poules.

Le film du match. La tension a été palpable dès les premières secondes, les Bleus connaissant un début de match calamiteux. A l'image d'un Boris Diaw ratant deux premiers tirs faciles, ils ont d'abord connu une maladresse insigne. Après dix minutes (7-15), leur pourcentage au tir était dramatique (19%, à 3 sur 16). Portant trop la balle, manquant de mouvement en attaque, sans rythme offensif, les Français avaient signé leur pire premier quart-temps de ce Mondial. En face, les Croates n'étaient pas beaucoup plus en verve. Mais ils avaient pu compter sur Bojan Bogdanovic, le futur arrière de Brooklyn (NBA), pour gonfler leurs statistiques avec ses 9 points (27 points au total).

Deux "airballs" d'Edwin Jackson et Evan Fournier témoignaient de la fébrilité des Bleus. Mais dans le deuxième quart-temps, ce sont les Croates qui allaient connaître à leur tour une invraisemblable sécheresse offensive. Bogdanovic laissé sur le banc, ils n'inscrivaient eux aussi que 7 points. Les Bleus, après avoir repris le contrôle du rebond, trouvaient en Fournier le détonateur en attaque.

L'arrière d'Orlando (NBA) marquait 7 points d'affilée pour les replacer en tête à la pause (23-22). Vincent Collet lui faisait confiance en le lançant dans le cinq à la place de Mickaël Gelabale en deuxième période. Inspiré par son exemple, les Tricolores retrouvaient un peu d'adresse, Diaw marquant ses premiers points. Deux contre-attaques conclues par Fournier leur donnaient même un petit matelas d'avance (37-27, 26e).

Toujours aussi indigents offensivement, les Croates s'essayaient un instant à une défense de zone. Mais trois interceptions successives de Nicolas Batum (14 pts) les laissaient au bord de la route (46-30, 29e). Alors que tout paraissait fini pour eux, Bogdanovic était cependant là pour les relancer, avec l'aide d'un Ante Tomic, le pivot de Barcelone, qui sortait enfin de son sommeil (52-45, 34e).

La France semblait avoir définitivement tué le match sur un panier primé de Thomas Heurtel (63-54, 38e). Mais les Croates jetaient leurs dernières forces dans la bataille. Après une balle perdue d'Heurtel, Bogdanovic leur redonnait espoir sur un trois points (66-64, à 52 secondes de la fin). Mais Heurtel se rachetait sur la ligne des lancers.