Athlétisme-Perche : Lavillenie sans rival

  • A
  • A
Athlétisme-Perche : Lavillenie sans rival
@ MAXPPP
Partagez sur :

RÈGNE SANS PARTAGE - Le Français a remporté samedi son troisième titre européen.

Deux sauts, troisième titre. Il n'a fallu que deux sauts à Renaud Lavillenie pour s'assurer de la médaille d'or à la perche lors des championnats d'Europe, samedi, à Zurich. Le sauteur tricolore a franchi 5,65 m au premier essai avant de faire l'impasse à 5,70 m puis 5,75 m. Une fois tous ses "adversaires" éliminés, le recordman du monde a effacé une barre à 5,80 m à son premier essai. "Sacré avec deux sauts, ça fait presque du bien, c'est rare et ce n'est pas près de m'arriver encore", a savouré Lavillenie. Le triomphe est total pour la perche française puisque Kévin Menaldo, qui a franchi 5,70 m au premier essai, décroche la médaille de bronze (3e ex-æquo).

Lavillenie efface une barre à 5,80 m :

5,90 m effacé, 6,01 m manqué. Une fois le titre - et sa 20e victoire de suite ! - assurés, Lavillenie a alors commencé "son" concours. Il a ainsi franchi une barre à 5,90 m à son deuxième essai, signant ainsi la/sa deuxième meilleure performance de l'année, repoussant son dauphin à 20 centimètres. Il a ensuite tenté, sans succès, d'améliorer le record des championnats d'Europe en s'attaquant à une barre à 6,01 m.

Le deuxième perchiste à trois titres de rang. Son triple échec à 6,01 m ne l'a pas empêché de fêter dignement son troisième titre européen de rang, faisant de lui l'égal de l'Allemand Wolfgang Nordwig, qui avait lui réussi cet exploit sur cinq ans et non quatre (1966, 1969, 1971). Le perchiste tricolore a même laissé échapper quelques larmes sur le podium, quelques minutes plus tard... "L'émotion du concours était encore là", a-t-il reconnu après coup. "Je n'ai pas voulu tronquer mes émotions, j'ai savouré ce podium et si ça monte, ça monte... Tu n'as pas tous les week-ends des Marseillaise !" Pas tous les week-ends mais avec Lavillenie, c'est quand même tous les ans...