XV de France : "on a vu une vraie équipe", pour Saint-André

  • A
  • A
XV de France : "on a vu une vraie équipe", pour Saint-André
@ AFP
Partagez sur :

SIX NATIONS - Le sélectionneur de l'équipe de France de rugby, vainqueur dimanche de l'Italie, est satisfait de la réaction de ses joueurs.

Le XV de France s'est évite de violents maux de tête. En gagnant largement en Italie (29-0), les Bleus ont un peu rassuré leurs supporters après deux défaites consécutives dans le Tournoi des Six nations. Une réaction d'orgueil félicitée par Philippe Saint-André, le manager du XV de France. "Aujourd'hui, on a vu une vraie équipe, tant au niveau de l'investissement, de la férocité, de la défense aussi. Il ne faut pas croire, l'Italie est une grande équipe, elle l'a démontré en allant gagner en Ecosse il y a deux semaines", a estimé l'entraîneur français après la rencontre.

"On a pris le match pour le bon bout". "Aujourd'hui on a pris le match par le bon bout, avec une belle victoire 29 à 0 pour le 50e capitanat de Thierry (Dusautoir) qui a été désigné homme du match. Aujourd'hui, j'ai envie de prendre le positif: on gagne, on marque deux essais et on a été réalistes au pied. Il faut qu'on garde nos points forts et que l'on soit plus patient dans notre jeu", a poursuivi Saint-André.

"Se concentrer sur cette fin de Tournoi". "On est arrivé dans des conditions climatiques difficiles (il pleuvait à Rome pendant le match, ndlr), avec un ballon glissant, à se faire beaucoup de passes. Bien sûr ce n'est pas la perfection mais aujourd'hui on prend tout ce qui est à prendre. Le match d'aujourd'hui était important. C'est vrai qu'on va retrouver l'Italie à la prochaine Coupe du monde mais on va d'abord se concentrer sur cette fin de Tournoi des six nations", a conclu le sélectionneur du XV de France. Les Bleus termineront leur tournoi en Angleterre, samedi prochain.

>> LIRE AUSSI - Le XV de France réagit en écrasant l'Italie

>> LIRE AUSSI - XV de France : gros remaniement face à l'Italie

>> LIRE AUSSI - Les Bleus plient encore face aux Gallois

>> LIRE AUSSI - La France s'incline en Irlande (18-11)