Wimbledon : à Djokovic, le chef-d’œuvre

  • A
  • A
Wimbledon : à Djokovic, le chef-d’œuvre
@ REUTERS
Partagez sur :

PHOTO - Le n°1 mondial s'est qualifié vendredi pour la finale du tournoi aux dépens de Del Potro.

Le mois dernier, à Roland-Garros, Novak Djokovic avait perdu une demi-finale d'anthologie contre Rafael Nadal. Un mois plus tard, à Wimbledon, c'est le Serbe, cette fois, qui a triomphé de l'Argentin Juan Martin Del Potro, tête de série n°8, à l'issue d'une demie tout aussi intense, disputée en cinq sets (7-5, 4-6, 7-6[2], 6-7[6], 6-3) et longue de près de cinq heures (4h43'), une durée assez rare sur gazon. "Ce fut l'un des matches les plus excitants dans ma carrière, nous étions si proches", a convenu Djokovic, qui a manqué deux balles de match dans le jeu décisif de la quatrième manche. "Ça a été difficile, c'est un vainqueur de Grand Chelem. Quand il est dos au mur, il est capable de sortir des coups incroyables." Et, effectivement, Del Potro a multiplié les coups improbables, notamment en coup droit, et fait le spectacle de bout en bout, en particulier avec le public. Mais Djokovic, que Del Potro avait privé d'une médaille de bronze lors des derniers Jeux olympiques de Londres, a fini par prendre sa revanche. Il tentera dimanche de remporter son septième titre du Grand Chelem, son deuxième à Londres.