Wilkinson, le retour du Roi

  • A
  • A
Wilkinson, le retour du Roi
@ REUTERS
Partagez sur :

RUGBY - L'ouvreur du RCT affronte les Saracens dans son ancien jardin de Twickenham, dimanche.

Wilkinson avec Toulon (930x1240)

© REUTERS

Mourad Boudjellal a le sens de la formule. Interrogé sur les qualités de l'équipe des Saracens que Toulon affronte dimanche (16h00) en demi-finales de la Coupe d'Europe, à Twickenham, dans le temple du rugby anglais, le président du club varois a lâché sur BFM TV : "Bernard (Laporte, le manager du RCT) a dit qu’il y avait la moitié de l’équipe d’Angleterre chez les Saracens, moi je dis qu’il y a l’autre moitié chez nous." C'est sa façon à lui d'insister sur la présence dans les rangs de son équipe de l'icône du rugby britannique* : Jonny Wilkinson, de retour sur les lieux de ses exploits passées. "Le hasard du tirage au sort de l’ERC (la Fédération européenne de rugby) a voulu qu’on joue en blanc et c’est souvent les Blancs qui ont gagné à Twickenham donc j’espère que c’est bon signe."

36 victoires en 42 matches avec l’Angleterre

Wilkinson a effectivement beaucoup gagné en blanc sur la pelouse de Twickenham : 36 des 42 matches qu'il a disputés avec le XV d'Angleterre, avec même une série de 23 victoires entre 1999 et 2007. C'est là qu'il a débuté sa carrière internationale, il y a... 15 ans ! Le 4 avril 1998, il remplaça Mike Catt pour devenir, à 18 ans et 10 mois, le plus jeune joueur de l'histoire de l'équipe d'Angleterre depuis 1927. Pendant treize ans, jusqu'à l'annonce de sa retraite internationale en 2011, Twickenham a été le théâtre régulier de ses exploits.

Jonny Wilkinson avec le maillot de Toulon et celui de l'Angleterre (930x620)

© Montage MAXPPP/REUTERS

Le 20 février 1999, il effectua une intervention défensive décisive et inscrit neuf points au pied qui privèrent l'Ecosse de Grand Chelem. Le 9 novembre 2002, il orchestra la victoire de l'Angleterre face aux All Blacks de Jonah Lomu (31-28). Il signa un "full house" en inscrivant des points de quatre manières différentes (un essai, deux transformations, trois pénalités, un drop). Un an plus tard, Wilkinson conduisit le XV de la Rose à la victoire en Coupe du monde et fut anobli.

Wilkinson inscrit 21 points face aux Blacks :

Wilkinson face à l'Ecosse (930x620)

© REUTERS

Après le triomphe de Sydney, Wilkinson connut des moments difficiles. Victime de blessures à répétition, il ne retrouva le maillot blanc que trois ans plus tard, très précisément 1.169 jours après. Le 3 février 2007, face à l'Ecosse, il réalisa un retour fracassant. Il marqua 27 des 42 points de son équipe (42-20) avec un nouveau "full house" à la clé : deux transformations, cinq pénalités, un drop et un essai, qui, d'ailleurs aurait dû être refusé pour un pied en touche. Mais le come-back était trop beau...

Wilkinson signe un "full house" contre l'Ecosse :

Dimanche, Wilkinson va effectuer un retour inattendu à Twickenham, avec le maillot d'un club français et le brassard de capitaine, ce qui ne lui est arrivé qu'une seule fois avec le XV de la Rose. Ce sera la deuxième fois également qu'il évoluera à Twickenham avec un autre maillot que celui de la sélection. En 2001, il avait remporté la Coupe d'Angleterre avec Newcastle face aux Harlequins, comme l'explique le Daily Mail. "Jouer dans ce stade est toujours spécial", a-t-il convenu à La Provence après la qualification acquise face à Leicester, contre lequel il avait inscrit les 21 points du RCT. "Les Saracens sont une bonne équipe. Ils ont l'habitude de jouer de grands matches. Le match va être chaud, on devra être à 120%." Malheureusement, Twickenham sera loin d'être rempli à 120% et même à 100%. A peine plus de 25.000 spectateurs sont attendus. Mais ceux qui seront là auront la chance d'assister à un moment d'histoire. A l'ultime retour du Roi.

*Le RCT compte cinq autres joueurs anglais dans ses rangs : Andrew Sheridan, Nick Kennedy, Simon Shaw, Steffon Armitage et Delon Armitage.