Vinokourov inculpé de corruption privée ?

  • A
  • A
Vinokourov inculpé de corruption privée ?
@ REUTERS
Partagez sur :

JUSTICE - L'ancien coureur kazakh est soupçonné d'avoir acheté la victoire sur Liège-Bastogne-Liège 2010.

Le contrôle positif aux transfusions homologues sur le Tour 2007 n'est pas le seul boulet que traîne Alexandre Vinokourov, heureux manager de l'équipe Astana vainqueur du Tour de France en juillet dernier avec l'Italien Vincenzo Nibali. L'ancien coureur kazakh, qui a pris sa retraite en 2012 après avoir décroché le titre olympique à près de 39 ans, est également soupçonné d'avoir acheté sa victoire sur l'édition 2010 de Liège-Bastogne-Liège. Mercredi, le site belge Sudinfo.be annonce que "Vino" et son compagnon d'infortune (ou de fortune, c'est selon), le Russe Alexandr Kolobnev (coureur chez Katusha), ont été inculpés de corruption privée par un juge d'instruction.

>> LIRE AUSSI : Vinokourov accusé d'avoir acheté Liège

Alors que le coût de la victoire avait d'abord été estimé à 100.000 euros par le magazine suisse L'Illustré, qui avait révélé l'affaire en décembre 2011, c'est en réalité 150.000 euros que "Vino" aurait versé à Kolobnev, soupçonné de l'avoir laissé gagner dans le final.

Vinokourov remporte Liège-Bastogne-Liège en 2010 :

Selon Sudinfo.be, les enquêteurs liégeois disposent de plusieurs éléments matériels tendant à prouver que Vinokourov a versé 150.000 euros à Kolobnev, en deux fois, avec un premier versement de 100.000 euros le 12 juillet et un de 50.000 euros le 28 décembre. Les enquêteurs ont également trouvé trace d'un versement de 150.000 euros sur le compte de Vinokourov, 150.000 euros versés par... la fédération de cyclisme du Kazakhstan ! Celle-ci a expliqué avoir versé cette somme à "Vino" en récompense de son titre de "meilleur coureur" du Kazakhstan. Un titre qui n'existait pas à l'époque !

>> LIRE AUSSI : Tour de France : peut-on croire à Nibali ?