Vettel, le troisième sacre du prodige

  • A
  • A
Vettel, le troisième sacre du prodige
@ REUTERS
Partagez sur :

F1 - L'Allemand Sebastian Vettel a remporté de justesse son troisième titre, dimanche au Brésil.

Le Grand Prix du Brésil est souvent très compliqué pour les cadors de la Formule 1. Sebastian Vettel ne pensait quand même pas qu'il connaîtrait autant de difficultés. Mais au terme de 71 tours à rebondissements, l'Allemand de 25 ans a terminé sixième de ce dernier Grand Prix de la saison (gagné par son coéquipier Jenson Button). Juste ce qu'il faut  pour décrocher son troisième titre consécutif de champion du monde.

Trois petits points devant Alonso

Vettel-4
De son côté, l'Espagnol Fernando Alonso pourra nourrir d'énormes regrets. Le pilote Ferrari a terminé deuxième au Brésil mais échoue à... trois petits points du titre. Cette course complètement folle s'est terminée au ralenti, derrière la voiture de sécurité, après une dexième neutralisation pendant le 71e et dernier tour, la Force India de l'Ecossais Paul di Resta, partie dans les rails de sécurité, étant restée mal placée, sur la trajectoire.

>>> A VOIR : Vettel, itinéraire d'un enfant doué

Sebastian Vettel, parti en tête à queue dès le premier tour, sur une piste sèche, après avoir été heurté à l'arrière par la Williams de Bruno Senna, a failli tout perdre puis est remonté au classement, s'arrêtant quatre fois pour changer de pneus, soit une fois de plus qu'Alonso, lors d'une course perturbée par plusieurs averses. Comme un joli clin d’œil de l'histoire de cette discipline, l'Allemand a finalement terminé 6e, juste devant son compatriote Michael Schumacher, septuple champion du monde, dont c'était la 307e et dernière course de F1.

Plus fort que Senna

Sebastian Vettel, collectionneur de records en tous genres, est devenu dimanche à Sao Paulo le plus jeune triple champion du monde de l'histoire de la Formule 1 en faisant mieux, à 25 ans, que le Brésilien Ayrton Senna sacré une 3e et ultime fois en 1991, à 31 ans.

Vettel-5

A 25 ans, 4 mois et 22 jours, "Baby Schumi" rejoint aussi dans le cercle très fermé des triple champions du monde d'autres légendes du sport automobile comme Jack Brabham, Jackie Stewart, Niki Lauda et Nelson Piquet. Il ne reste plus devant lui que "Schumi", son idole de jeunesse, Juan Manuel Fangio, 5 titres, et Alain Prost, 4 titres.

>>> A LIRE : Les adieux de "Schumi"