Tsonga et Gasquet seuls rescapés

  • A
  • A
Tsonga et Gasquet seuls rescapés
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

OPEN D'AUSTRALIE - Cinq des sept Français engagés samedi ont été éliminés, dont Monfils.

Tsonga-Gasquet, le duo magique. Jo-Wilfried Tsonga a rendu une copie parfaite, samedi, face au Portugais Frederico Gil (6-2, 6-2, 6-2). "J'ai fait un bon match, un match sérieux", a estimé le Manceau. "J'ai bien joué offensivement et je ne l'ai pas laissé développer son jeu. C'est un match bien mené et j'ai pu faire des économies d'énergie pour la suite. Je me sens de mieux en mieux." De mieux en mieux, c'est aussi tel qu’apparaît Richard Gasquet. Face au Serbe Janko Tipsarevic (n°9), le Biterrois n'a concédé que sept jeux pour l'emporter en trois sets secs (6-3, 6-3, 6-1). C'est désormais l'Espagnol David Ferrer qui se dresse sur sa route. "Contre lui, j'ai fait des matches assez minables", a reconnu Gasquet en conférence de presse. "A chaque fois que j'ai perdu, j'ai fait beaucoup de fautes directes, ce n'était pas bon. Lui ne fait pas de fautes, il impose son rythme. Il est difficile à jouer, parce qu'il donne très peu. Mais je suis capable de l'embêter." A vérifier.

Monfils, le couac dorsal. Incroyable Gaël Monfils ! Diminué par une blessure au dos et mené deux sets à zéro par l'Ukrainien Mikhaïl Kushushkin, le Français est passé tout près d'une qualification pour les huitièmes. Après être revenu à deux manches partout, le Parisien a même mené 2-0 dans le cinquième set. Las ! Amoindri, il a laissé son adversaire (guère plus en forme...) revenir dans la partie avant de lui "offrir" le match sur une double faute. En dépit des circonstances, cette élimination dès le troisième tour est une déception d'envergure.

Novak Djokovic et Nicolas Mahut (930x620)

© REUTERS

Mahut, le cadeau empoisonné. Une tendinite rotulienne, une contracture à une cuisse, un numéro un mondial, Novak Djokovic, en état de grâce. Pour son trentième anniversaire, Nicolas Mahut a été gâté. Résultat : une défaite 6-0, 6-1, 6-1 qui fait très mal. "Je suis désolé pour mon adversaire, qui de toute évidence ne pouvait pas bouger sur le court", a réagi le Serbe. "Il ne pouvait pas faire plus de deux ou trois frappes par échange. La plupart des gens s'attendaient à ce qu'il abandonne. Mais il a réussi à tenir. Félicitations à lui et bon anniversaire." Depuis le début du tournoi, Djokovic a fait très peu de cadeaux. En trois matches, il n'a perdu que dix jeux.

Llodra, le spectacle total. Il avait promis d'attaquer Andy Murray, Michaël Llodra a tenu parole. Mais le jeu singulier du Tricolore n'a pas été suffisant face à un Murray très impressionnant, vainqueur en trois sets (6-4, 6-2, 6-0). Une fois le match plié, Llodra a mis de côté l'importance du rendez-vous pour faire le spectacle : amorties, volées, lobs, coups entre les jambes, dialogues avec lui-même, jet de serviette sur Murray au changement de côté. On peut voir ça comme un manque de sérieux mais aussi comme une preuve de lucidité. Il n'y avait rien à faire contre Murray, qui évitera un Français en huitièmes (Monfils éliminé) mais qui pourrait retrouver Tsonga en quarts. Miam.

Marion Bartoli à l'Open d'Australie

© REUTERS

Benneteau, le mauvais scénario. Tombeur de son compatriote Gilles Simon au tour précédent, Julien Benneteau avait une belle carte à jouer contre le Japonais Kei Nishikori. Mais le Français, qui avait remporté la première manche, a finalement cédé en quatre sets (4-6, 7-6[3], 7-6[4], 6-3), après avoir eu des occasions dans le troisième set. "A ce moment-là, je sers moins bien, lui retourne mieux, et je n'arrive pas à prendre le jeu à mon compte", a expliqué Benneteau. "J'avais pourtant repris la main à 5-2, mais je laisse échapper ce set." Puis le match...

Bartoli, l'énorme déception. Une belle forme affichée, des ambitions revendiquées et un tableau dégagé. Oui, on pouvait penser que Marion Bartoli avait de réelles chances de victoire lors de cet Open d'Australie. Nos et ses espoirs ont été de courte durée. La n°1 française, dernière représentante tricolore, a été éliminée par Jie Zheng en deux sets (6-3, 6-3). La Chinoise, 38e à la WTA, a remporté toutes ses balles de break et a marqué quatre fois plus de points gagnants que la Française (28 contre 7), qui devra attendre Roland-Garros pour espérer retrouver le dernier carré d'un Grand Chelem...

Les résultats :

HOMMES :

Novak Djokovic (SER/n°1) bat Nicolas Mahut (FRA) 6-0, 6-1, 6-1
Richard Gasquet (FRA/n°17) bat Janko Tipsarevic (SER/n°9) 6-3, 6-3, 6-1
David Ferrer (ESP/n°5) bat Juan Ignacio Chela (ARG/n°27) 7-5, 6-2, 6-1
Mikhail Kukushkin (KAZ) bat Gaël Monfils (FRA/n°14) 6-2, 7-5, 5-7, 1-6, 6-4
Kei Nishikori (JAP/n°24) bat Julien Benneteau (FRA) 4-6, 7-6 (7/3), 7-6 (7/4), 6-3
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/n°6) bat Frederico Gil (POR) 6-2, 6-2, 6-2

FEMMES :

Ekaterina Makarova (RUS) bat Vera Zvonareva (RUS/n°7) 7-6 (9/7), 6-1
Serena Williams (USA/n°12) bat Greta Arn (HON) 6-1, 6-1
Sabine Lisicki (ALL/n°14) bat Svetlana Kuznetsova (RUS/n°18) 2-6, 6-4, 6-2
Maria Sharapova (RUS/n°4) bat Angelique Kerber (ALL/n°30) 6-1, 6-2
Sara Errani (ITA) bat Sorana Cirstea (ROU) 6-7 (6/8), 6-0, 6-2
Zheng Jie (CHN) bat Marion Bartoli (FRA/n°9) 6-3, 6-3
Ana Ivanovic (SER/n°21) bat Vania King (USA) 6-3, 6-4
Petra Kvitova (RTC/n°2) bat Maria Kirilenko (RUS/n°27) 6-0, 1-0 (abandon)