"Tous des marathoniens de Boston"

  • A
  • A
"Tous des marathoniens de Boston"
@ REUTERS
Partagez sur :

REACTIONS - La communauté des marathoniens, pros ou amateurs, a été choquée par les attentats.

Les attentats le long de la ligne d'arrivée du marathon de Boston n'ont pas seulement visé un pays et une ville. Ils ont également touché une épreuve mythique de l'athlétisme, le marathon, et même ici le plus vieux de l'histoire, dont se disputait lundi la 117e édition.

"Voilà une épreuve qui doit se dérouler dans la joie et la bonne humeur et qui se termine dans la désolation et l'atrocité", commente l'organisateur du marathon de Paris, Joël Lainé, dans les colonnes du quotidien L'Equipe. "C'est un acte abominable, inqualifiable."



L'émotion était particulièrement forte chez les coureurs. L'une des légendes de la discipline, Haile Gebresellasie, a commenté ce tragique événement : "la course rassemble les gens. Ce qui est arrivé à Boston est terrible. Mes pensées vont aux gens de Boston." La meilleure performeuse de tous les temps, la Britannique Paule Radcliffe, s'est interrogée : "la situation a l'air terrible, mes pensées pour tous. Il y a des gens complètement malades, qui pourrait faire une chose pareille ?"



Premier Français à avoir bouclé des marathons sur les sept continents, Philippe Paillaud avoue lui aussi être "sous le choc". "Nous les marathoniens, nous savons tous ce que c'est de s'entraîner pendant des mois pour un marathon, tout ça pour qu'à cent mètres de l'arrivée, des types te fassent péter la tronche...", regrette-t-il.

La double explosion de jeudi a eu lieu deux heures après la victoire de l'Ethiopien Lelisa Desisa, au moment où ce sont les marathoniens amateurs qui franchissaient la ligne. Environ 22.000 personnes avaient pris lundi le départ du marathon de Boston.

>> A VOIR : Quand le sport est endeuillé

Lui-même marathonien à ses heures, le député UMP de Haute-Loire Laurent Wauquiez, solidaire, a considéré, vendredi, sur France Info : "nous sommes tous des marathoniens des Boston", une expression en référence à l'éditorial du quotidien Le Monde au lendemain des attentats du 11-Septembre ("Nous sommes tous Américains"). Les attentats du marathon de Boston sont la première attaque sur le sol américain depuis les attentats qui avaient frappé le World Trade Center et le Pentagone.

Marathon de Boston (930x620)

© REUTERS

Ils surviennent également une semaine avant le marathon de Londres, l'un des autres grands rendez-vous de la saison. "Notre plan de sécurité pour Londres est développé en collaboration avec la police", révèle Nick Bitel, le directeur du marathon britannique dans L'Equipe. "Nous nous sommes mis en contact dès que nous avons appris la nouvelle." Le 7 juillet 2005, Londres avait été visée par des attentats meurtriers au lendemain de sa désignation comme ville hôte des JO d'été 2012.