Tour : Riblon évite la bérézina tricolore

  • A
  • A
Tour : Riblon évite la bérézina tricolore
@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDEO - Il a signé la première victoire française en solitaire dans ce Tour du Centenaire.

Celui qui a fait dégueuler sa bouillie*. Christophe Riblon a remporté jeudi une splendide victoire au terme d'une étape spectaculaire de 172,5 kilomètres qui a vu les coureurs emprunter deux fois le mythique col de l'Alpe d'Huez. Parti dès potron-minet, le coureur d'AG2R La Mondiale a dû souquer ferme pour signer ce premier succès français dans le Tour 2013. Largué par Van Garderen dans l'ascension finale, Christophe Riblon a profité d'un coup de mou de l'Américain pour le rejoindre et le déposer à 2,5 kilomètres de la ligne.

"C'est incroyable. A 5 kilomètres, j'y croyais plus trop, je jouais la deuxième place. Quand je l'ai vu devant moi (Van Garderen)... c'est inouï", a-t-il lâché, ému et fatigué, sur France 2.

riblon, montage

© Montage Europe1.fr

Trois ans après s'être imposé en solitaire à Ax-3 Domaines, Riblon signe là une victoire symbolique, au lendemain de l'abandon du leader d'AG2R La Mondiale, Jean-Christophe Péraud, qui s'est cassé la clavicule en tombant lors du contre-la-montre. Le Français a même fait coup triple avec la victoire d'étape, la distinction du plus combattif et le maillot à pois, qu'il portera vendredi puisque Froome, leader du classement de la montagne, porte le maillot jaune, et que Quintana, deuxième, porte le maillot blanc du meilleur jeune.

contador, saxo

© Caputre France 2

Ceux qui ont coulé une bielle. Dans une épreuve aussi sélective, plusieurs coureurs se sont effondrés. Le plus significatif est Alberto Contador, le leader de la Saxo-Tinkoff, incapable de suivre le train mené par Richie Porte et Christopher Froome (Sky) dans la dernière ascension de l'Alpe d'Huez. L'Espagnol, qui comptait sur cette étape pour grignoter du temps, a perdu une nouvelle minute sur le maillot jaune. Mais le double vainqueur du Tour de France est parvenu à conserver sa deuxième place au général pour quelques secondes devant Nairo Quintana, le solide Colombien. A noter aussi la défection de Cadel Evans, vainqueur du Tour de France 2011. L'Australien, largué avant la première ascension de l'Alpe d'Huez, a concédé plus de 25 minutes à l'arrivée. Bauke Mollema (Belkin), sur le podium en début de semaine, a encore perdu deux places, jeudi. Le Néerlandais est désormais 6e du général.

froome, porte

© Capture France 2

Celui qui est (presque) resté en croustille. Encore impressionnant dans les montées jeudi, Chris Froome (Sky) a tout de même montré un visage plus humain, lorsque, victime d'hypoglycémie, il a réclamé ardemment des vivres à moins de cinq kilomètres de l'arrivée. Le maillot jaune doit son salut à son équipier Richie Porte, descendu à la voiture lui chercher quelques barres énergétiques (photo). Ça n'a pas empêché le Britannique de reprendre presque une minute à Alberto Contador, son dauphin au général. Chris Froome a seulement concédé 1'06 à Nairo Quintana, le jeune Colombien qui a fait preuve d'une remarquable solidité. Il prend d'ailleurs la place de Kreuziger (Saxo) sur le podium.

Le dico du parler sport (930x620)

© Ed.Fetjaine

*La plupart de ces expressions, entendues dans le milieu cycliste, sont attestées par le Dico du parler sport, 2011, éditions Fetjaine.